Irak : Des sites pétroliers et gaziers mis aux enchères

Irak : Des sites pétroliers et gaziers mis aux enchères

L’Irak mettra aux enchères en janvier 2012 douze sites d’exploration pétroliers et gaziers, ce qui constituera la quatrième session de vente aux enchères depuis mi-2009, a annoncé, lundi, le ministre du Pétrole Abdel Karim al-Luaybi. «Les quatrièmes enchères auront lieu le premier mois de 2012 pour l’exploration de douze blocs, sept pour le gaz et cinq pour le pétrole», a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse à Bagdad. «Ces appels d’offres sont la poursuite du travail déjà engagé par le ministère avec les trois précédentes enchères», a-t-il ajouté. «Il s’agit d’accroître les réserves (exploitables) de gaz et de pétrole, car les trois enchères précédentes concernaient des réserves (déjà connues) et le ministère a décidé de se concentrer sur un plan ambitieux visant à accroître les réserves (exploitables) de pétrole et de gaz», a-t-il dit. Le 20 octobre 2010, l’Irak avait attribué trois champs gaziers d’une capacité d’environ 11.000 milliards de pieds cubes (317 milliards de m3) à des compagnies internationales prêtes à investir pour doubler sa production de gaz destinée avant tout à alimenter ses centrales électriques et ses usines. La production actuelle est de 1,5 million de mètres cubes/jour. En 2009, le gouvernement irakien avait signé onze contrats avec des compagnies étrangères pour l’exploitation de ses immenses réserves pétrolières et porter sa capacité de production à 12 millions de barils par jour (mb/j) en 2017 contre 2,5 mb/j actuellement. Bagdad compte principalement sur sa production pétrolière pour relancer son économie dévastée par des décennies de guerre et de sanctions.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *