Irak : la guérilla déstabilise les GI’s

Irak : la guérilla déstabilise les GI’s

La résistance irakienne se durcit au fil des jours. En dépit de la multiplication des barrages, des perquisitions des maisons, des raids aériens et des inspections quotidiennes, les guérilleros irakiens continuent de surprendre les soldats américains. Lundi, un soldat américain a été tué et un autre blessé lors d’une attaque contre un convoi militaire à l’ouest de Bagdad. «Il s’agissait d’une attaque contre un convoi avec un engin explosif artisanal», a déclaré lors d’une conférence de presse à Bagdad le lieutenant-colonel George Krivo, porte-parole de l’armée américaine. «Un soldat de la coalition a été blessé et un autre a été tué lors de cette attaque», a-t-il ajouté, précisant que l’incident avait eu lieu à Habbania. Cette localité est située à environ 70 kilomètres à l’ouest de Bagdad, dans le « triangle sunnite » au nord-ouest de la capitale où opèrent des «Fedayine» et des partisans du parti Baas du président déchu Saddam Hussein. Ce décès porte à 81 le nombre de soldats américains tués dans des actes de guérilla depuis la fin officielle des hostilités le 1er mai. Krivo a ajouté que les soldats de la coalition avaient riposté et que des coups de feu avaient été échangés pendant plusieurs heures entre les soldats et les assaillants. Les agences de presse rapportent que les affrontements ont commencé après l’explosion d’une bombe au passage d’un véhicule militaire américain. Des membres de la guérilla irakienne sont alors apparus et ont tiré des roquettes RPG sur les soldats qui ont riposté. Les guérilleros irakiens ne visent pas seulement les soldats de la coalition, mais ils prennent aussi pour cible les membres du conseil du gouvernement intérimaire et tous ceux qui coopèrent avec l’administration américaine en Irak. Dimanche après-midi, Djalaladine Al Sagher, un religieux chiite membre de la commission chargée de rédiger une nouvelle Constitution irakienne, a été la cible de tirs alors qu’il circulait en voiture. Lors de cette attaque, l’un de ses gardes du corps avait été tué, selon des responsables de l’administration américaine en Irak. Cette attaque est intervenue moins d’une semaine après celle dont a été la cible Akila Al Hachémi, une des trois femmes membres du CIG nommées par la puissance occupante américaine. Mme Al Hachimi a succombé aux blessures à l’abdomen contractées lors de l’attaque. Les forces américaines continuent de subir de lourdes pertes dans ces attaques. Alors qu’un projet de résolution américaine sur la participation de nouvelles troupes étrangères à la stabilisation de l’Irak, devait être finalisé cette semaine au Conseil de sécurité, le ministre français des Affaires étrangère a estimé que le «délai» pour le transfert de souveraineté aux Irakiens devait être «court», et devait se compter «en mois». Washington cherche à travers cette résolution d’impliquer d’autres pays en Irak. Les soldats américains se sentent déstabilisés par les attaques des guérilleros irakiens. Et pendant les mois prochains, notamment durant la saison de l’hiver, les souffrances des soldats de la coalition vont encore s’aggraver. L’histoire du Vietnam et de la Somalie serait-elle en train de se reproduire en Irak ? Les mois prochains le montreront.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *