Irak : La Russie «inquiète» des menaces de frappes US

«La Russie étudie minutieusement toute information concernant le problème irakien et nous sommes inquiets», a déclaré lundi Sergueï Ivanov à Saint-Pétersbourg au cours d’une conférence de presse conjointe avec son homologue britannique Geoff Hoon. «La Russie n’a absolument rien à voir avec l’éventuelle préparation d’une sorte d’action militaire contre l’Irak », a ajouté le chef de la diplomatie russe tout en réitérant la position de son pays. Le Kremlin continue en effet de penser que toute action militaire contre Baghdad devrait être sanctionnée par une décision de l’ONU. Le ministre russe a aussi rappelé que Baghdad était «de longue date un partenaire et un débiteur» de Moscou.
Cette déclaration est intervenue après l’annonce de nouveaux bombardements britannico-américains intervenus le même jour dans le sud de l’Irak. Selon un porte-parole de l’armée irakienne cité par l’agence INA, un civil a alors été tué et six autres blessés, dans la province de Nadjaf, à 160 km au sud-ouest de Baghdad. «Cet acte criminel a conduit à la mort d’une personne et a fait six autres blessés», a déclaré le porte-parole en ajoutant que «la courageuse résistance au sol» irakienne avait contraint les appareils à quitter l’espace aérien national.
Un porte-parole du ministère britannique de la Défense a quant à lui déclaré que des avions de «la coalition avaient riposté à des tirs sur une cible militaire mobile après avoir été attaqués». A Washington, le général John W. Rosa Jr a pour sa part expliqué que les appareils patrouillant au-dessus des zones d’exclusion aérienne avaient bombardé des sites à deux reprises au cours du week-end en réponse à des attaques irakiennes. Les avions américains et britanniques effectuent régulièrement des patrouilles au-dessus des zones dites «d’exclusion aérienne» dans le sud et le nord de l’Irak instaurées après la guerre du Golfe en 1991. Le régime de Saddam Hussein considère ces vols comme des violations de son territoire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *