Irak : Les élections en ligne de mire

Irak : Les élections en ligne de mire

L’appel lancé par la France et qui est favorable à une participation aux mouvements d’opposition à la conférence de Charm el-Cheikh (Egypte) prévue fin novembre, a été rejeté par le Premier ministre irakien Iyad Allaoui. Cité par les agences de presse, le chef du gouvernement intérimaire a critiqué la France qui, selon lui, «vit avec les complexes du passé». Il a également ajouté que la politique française était aussi influencée par le problème des deux otages français. «C’est nous qui déciderons qui assistera à la conférence», a dit M.Allaoui. Et comme pour confirmer que la volonté du gouvernement intérimaire est inébranlable dans sa marche vers la résolution des crises dans lesquelles patauge le pays, il a affirmé que les élections qui doivent normalement avoir lieu d’ici au 31 janvier se tiendraient selon le calendrier prévu. Les élections auront lieu quoique la dégradation de la sécurité dans le pays permette d’en douter. Même la crise de Falloujah, bastion de l’insurrection sunnite, serait sur le point d’être pacifiquement résolue, à en croire les déclarations du chef du gouvernement irakien. Il n’en demeure pas moins qu’il existe de fortes chances que les élections prévues ne se passeraient pas dans le calme.
Outre la violence qui continue de rythmer la vie en Irak, sur le plan politique, la Commission électorale a reçu plusieurs lettres de menaces la sommant d’abandonner les élections prévues avant fin janvier alors que les Irakiens en âge de voter sont appelés à s’inscrire depuis lundi sur les listes électorales.
D’après Farid Ayar, un porte-parole de ladite commission, cité par l’AFP, l’origine des lettres de menaces sont les différents groupes comme celui d’Abou Moussab Zarqaoui ou des «Brigades des martyrs». Par ailleurs Washington et Bagdad affirment que Zarqaoui se trouve à Falloujah, mais les notables locaux le nient.
Le vice-président irakien Ibrahim Al-Jaâfari a évoqué dimanche la possibilité d’instaurer l’état d’urgence en Irak, ajoutant qu’il pourrait être décrété avant ou pendant les élections. Le vice-président a justifié une telle décision par l’état d’insécurité dans le pays, précisant qu’en cas d’entrée en vigueur d’une telle loi, «elle serait appliquée dans les régions instables pour une période limitée». C’est l’état d’insécurité dans le pays qui justifierait une telle décision selon la même source.
A Falloujah, forces américaines et insurgés se sont affrontés pendant deux jours à Ramadi, à 110km à l’ouest de Bagdad. Il y a sept morts, selon des sources hospitalières. Cela va sans rappeler la trentaine de morts, tombés samedi dans tout le pays, dont huit Marines tués par une voiture piégée près de Falloujah.
C’est cette ville qui prédomine dans l’actualité irakienne. Iyad Allaoui a averti dimanche que le bras de fer entre le gouvernement provisoire et les rebelles de Falloujah était entré dans sa phase finale. «Nous sommes entrés dans la phase finale pour résoudre le problème de Falloujah», a déclaré M. Allaoui, avertissant de l’imminence d’une action militaire si une issue pacifique n’est pas trouvée dans cette ville. Il est à rappeler que depuis le 14 octobre, l’armée américaine a resserré l’étau autour de la ville, accroissant raids aériens et opérations terrestres. Par ailleurs, le Premier ministre irakien a affirmé dimanche que 167 combattants étrangers, ainsi qu’un assistant d’Ezzat Ibrahim, le numéro deux de l’ancien régime de Saddam Hussein soupçonné d’être le cerveau de la rébellion en Irak, avaient été arrêtés et qu’ils allaient être déférés devant des tribunaux irakiens. Parmi les étrangers arrêtés, il a notamment cité 33 Soudanais, 30 Syriens, 24 Saoudiens, 21 Egyptiens, 14 Jordaniens et 11 Irakiens venant d’Afghanistan. Dans le même ordre d’idées, Iyad Allaoui va effectuer une tournée «diplomatique». Il a annoncé qu’il se rendrait la semaine prochaine en Jordanie, en Italie et à Bruxelles, siège de la Commission européenne, dans le cadre des efforts déployés pour demander du soutien à l’Irak.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *