Irak : Négociations délicates de la coalition à Nadjaf

Le conseiller du chef du Dawa Ibrahim Jaâfari, Adnane Ali al-Kazem, a affirmé à l’AFP qu’une réunion était prévue dans la journée à Bagdad avec des responsables de la coalition dirigée par les Etats-Unis. « Nous entrerons (ensuite) en contact avec le bureau de Sadr pour l’informer de la teneur des négociations », a-t-il ajouté, plaidant pour un « règlement pacifique de la crise pour éviter aux villes saintes un bain de sang ». Il a expliqué l’échec des efforts précédents par « la multiplicité et le manque de coordination entre les différents médiateurs ».
Samedi, un porte-parole de Moqtada Sadr, Qaïs al-Khazaali, a affirmé que la médiation « est arrêtée » et a dit s’attendre « à ce que les Américains attaquent Nadjaf à tout moment ». Mais Dan Senor, porte-parole de l’administrateur américain Paul Bremer, a déclaré que la coalition était ouverte aux médiations.
Les responsables américains ont multiplié les déclarations sur leur intention de désarmer la milice de M. Sadr, considérée comme responsable des récents troubles sanglants dans le sud du pays et à Bagdad.
Des troupes américaines ont été massées dans les environs de Najaf, où la situation était calme dimanche matin et où les pèlerins ont commencé à affluer pour l’anniversaire du prophète Mahomet qui doit être célébré lundi.
A Falloujah, des responsables de la coalition et des dignitaires locaux ont pris rendez-vous, lundi, pour poursuivre les tractations sur la levée du siège de la ville sunnite de l’ouest de Bagdad assiégée par les Marines depuis 14 jours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *