Irak : Paris entend plaider la cause de la légalité

Dominique de Villepin, ministre français des Affaires étrangères, pour cette première sortie dans ce cadre internationale, s’en tiendra à l’orientation imprimée par le président Jacques Chirac concernant ce dossier Sourd à la rhétorique guerrière de Washington, Chirac a exigé avec force le respect de la légalité internationale dans la gestion du dossier irakien, en faisant des propositions pour pallier à l’actuelle impasse. Le président français s’est publiquement démarqué de ses principaux partenaires européens en rejetant toute idée d’une frappe unilatérale contre Bagdad. Alors que Londres s’est rallié à Washington et que l’Allemagne, en pleine campagne électorale, s’est enfermée dans un refus catégorique d’agir.
L’intervention du ministre français se développera autour de deux thèmes pour faire entendre avec détermination, mais sans polémique, ni agressivité, le message de la France, a souligné un diplomate sous couvert de l’anonymat. Autour des thèmes de la légitimité et de la solidarité, M. de Villepin va défendre la nécessité de s’en tenir strictement aux résolutions des Nations unies. C’est ainsi qu’il rejette à la fois les conditions posées par Bagdad pour le retour des inspecteurs en désarmement, partis en 1998, et celles demandées par les Etats-Unis pour rendre ces inspections plus musclées.
La France est également opposée, en l’absence de toute couverture internationale, au renversement par la force du régime de Saddam Hussein. Le Conseil de Sécurité «a décidé que l’Irak ne devait pas avoir d’armes de destruction massive. Il n’a pas parlé de la nécessité d’un changement de régime», a souligné le président Chirac dans une récente interview, contestant ainsi un des piliers de la stratégie américaine à l’égard de l’Irak. M. Chirac a fermement rejeté la théorie de l’action préventive que Washington développe depuis plusieurs semaines pour faire aboutir sa stratégie en Irak.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *