Irak : Un scandale de plus !

Irak : Un scandale de plus !

Des scènes d’horreur, l’Irak en connaît tous les jours. Mais cette découverte horrifiante, faite la semaine dernière, est bien la première du genre. A l’orphelinat public «Al Hanan», dans l’ouest de Bagdad, 24 enfants nus entre 3 et 15 ans ont été retrouvés dans un état qu’on a du mal à décrire. Le lieutenant-colonel Christopher Garver, porte-parole de l’armée américaine, a déclaré que «l’armée américaine a découvert un orphelinat où les enfants étaient abandonnés dans une pièce noire sans fenêtres». Les petits corps squelettiques de ces garçons ont, tout d’abord, laissé croire aux soldats qu’ils étaient morts. Certains d’entre eux étaient attachés aux lits et d’autres gisaient sur le sol et ne bougeaient pas. Des essaims de mouches et du silence, l’orphelinat ressemblait à une fosse commune où l’on aurait jeté les victimes d’une guerre sans nom.  
Non, face à un tel spectacle, on ne pouvait plus discerner entre le croyable et l’incroyable. Plusieurs médias ont qualifié les images de la tragédie de surréalistes et, pourtant, elles sont bien réelles. Les militaires, ne sachant plus comment il fallait agir, ont eu l’idée de lancer un ballon de basket pour voir si ces enfants allaient réagir. Le ballon a brisé le silence, mais aucun des garçons n’a eu de réaction, sauf un seul qui a relevé difficilement sa tête, s’est penché, puis s’est affalé sur le sol.  Là, les soldats ont dit : «oh, ils sont vivants», a raconté le sergent Mitchell Gibson à la chaîne de télévision américaine CBS.
Inertes, les 24 garçons étaient à bout de force, affamés, privés même du droit à la liberté. Les médecins appelés sur place pensaient que l’un deux était mort : son corps était couvert de mouches et il était incapable de bouger.  «Nous avons dû bouger sa tête et la tenir pour être sûrs qu’il était vivant», a affirmé le sergent, précisant que «La seule chose qui bougeait était les yeux. Il avait des mouches sur toutes les plaies, dans la bouche, les yeux, le nez et les oreilles».
Les images diffusées par CBS, qui a révélé l’affaire, ont montré l’épouvante d’un fait réelle, qui n’aurait jamais dû se produire. Car, l’incompréhensible dans ce récit d’horreur est que la cuisine de l’orphelinat ne manquait de rien ! D’après l’armée américaine, la cuisine était très bien approvisionnée en nourriture, mais aussi en vêtements. Alors que se passait-il dans cet établissement ? Qui a condamné ces enfants à vivre dans ce véritable camp de séquestration pour souffrir le martyre ? Une enquête a été ordonnée par le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, pour identifier les responsables et les punir. Le personnel ? Lorsque les militaires sont entrés dans cet orphelinat, le personnel était bien sur place. Trois femmes se disaient être les gardiennes et deux hommes assuraient le poste de directeur et de vigile. Selon CBS, il est clair que le personnel s’emparait des biens pour les revendre sur des marchés. Pour le moment, deux vigiles auraient été interpellés, dans le cadre de cette affaire, par les militaires irakiens.
D’après les agences de presse, qui se réfèrent à un communiqué militaire, les enfants découverts avaient été transférés, en mai dernier, dans l’orphelinat d’Al-Hanan, après avoir été retirés d’un établissement dans le quartier d’Atafiyah pour les séparer des filles. L’armée américaine et l’armée irakienne ont évacué l’orphelinat et ont apporté des soins médicaux aux enfants. Ces derniers ont été placés dans des familles d’accueil.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *