Iran : Ahmadinejad crée son blog

Iran : Ahmadinejad crée son blog

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a lancé son propre blog sur Internet, avec un long récit autobiographique célébrant l’avènement de la révolution islamique en Iran.Baptisé "Mahmoud Ahmadinejad : notes personnelles", le site (www.ahmadinejad.ir) est le plus souvent saturé, et ce depuis sa mise en ligne. Le président y est représenté en photo, vêtu d’une veste grise, et penché sur un classeur, un stylo à la main. Le texte est lisible en persan, anglais et arabe, et bientôt en français. La page d’accueil invite les internautes à voter en ligne pour répondre à la question suivante:  «les Etats-Unis et Israël sont-ils en train de déclencher une nouvelle guerre mondiale ?». En guise de blog, son premier billet est une longue autobiographie de plusieurs pages, démarrant à sa naissance dans "une famille pauvre" d’un village de l’Est et s’arrêtant à un an de la mort du fondateur de la République islamique, l’ayatollah Rouhollah Khomeiny, en 1989. Les péripéties de l’existence de ce dernier marquent l’enfance du fils de forgeron, tout comme la "crapulerie du clan de débauchés du Shah et des sociétés étrangères". Dans son récit, Ahmadinejad passe à la rhétorique anti-américaine et s’étend sur la révolution de 1979, puis la guerre Iran-Irak qu’il fit dans les rangs du corps des Pasdarans, les Gardiens de la révolution. «L’arrogance globale avait décidé de battre la révolution islamique à tout prix. Ils avaient peur que cette révolution ne devienne un modèle et un idéal pour d’autres nations», peut-on lire sur le blog.Ahmadinejad évoque, par ailleurs, comment il est devenu un fidèle de l’ayatollah Ruhollah Khomeini, le père de la révolution iranienne, lorsqu’il était en exil. «Plus je me familiarisais avec sa pensée et sa philosophie, plus j’avais de l’affection pour ce dirigeant divin. Et son absence m’était intolérable», raconte le président iranien. Ces dernières années, les blogs iraniens se sont développés de façon spectaculaire. Les blogueurs abordaient divers sujets : politique, sexualité, économie…etc. Il y avait même ceux qui allaient jusqu’à critiquer le régime. Cependant, depuis l’arrivée au pouvoir du président ultra-conservateur, les choses ont changé. Ahmadinejad a, en fait, verrouillé le Net. En Iran, la toile est devenue très contrôlée, même trop contrôlée. Et les blogueurs ne peuvent plus exprimer leurs points de vue comme auparavant, sous peine d’être emprisonnés.

 Ahmadinejad : un président
au passé sulfureux


Dès l’arrivée au pouvoir du président Mahmoud Ahmadinejad il y a  un an, la presse américaine s’est mise a dévoilé les pages les plus obscures de son passé. Le "Washington Times" avait alors publié des témoignages d’anciens otages de l’ambassade américaine à Téhéran, ayant affirmé que le président iranien élu  Mahmoud Ahmadinejad a été l’un des principaux acteurs de la prise d’otages de 444 jours, entre 1979 et 1981. "Der Standard", un quotidien autrichien avait, quant à lui, déclaré que les autorités de Vienne détiennent des documents suggérant que Mahmoud Ahmadinejad a pu jouer un rôle dans l’assassinat du leader kurde Abdul-Rahman Ghassemlou en 1989.
Et le quotidien praguois "Pravo" s’est fait l’écho d’allégations similaires. Hossein Jazdan Panah, un membre de l’opposition kurde en exil, a déclaré à ce journal que le président iranien élu "était en charge des opérations coup de poing à l’étranger" au moment du triple assassinat de Vienne.


Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *