Iran : Bush évoque la menace d’une troisième guerre mondiale

Nouvelle tension dans les relations diplomatiques entre l’Iran et les Etats-Unis. L’Iran a rejeté jeudi les propos du président américain George Bush qui a mis en garde contre l’éventualité d’une troisième guerre mondiale au cas où Téhéran se doterait de l’arme atomique. «Ces déclarations montrent la colère des Etats-Unis face au succès de l’Iran sur la scène internationale», a déclaré Abdol-Reza Rahmani Fazli, le chef adjoint du Conseil suprême de la sécurité nationale avant d’ajouter : «les déclarations du président américain affirmant que l’Iran cherche à fabriquer l’arme atomique font partie d’une guerre psychologique». Le président américain reproche en fait à son homologue russe de ne pas durcir sa position vis-à-vis de Téhéran en dépit des demandes répétées des pays occidentaux. En total désaccord avec le président russe, M. Bush s’est dit convaincu des ambitions nucléaires militaires de l’Iran. «Si vous tenez à éviter la Troisième Guerre mondiale, il me semble que vous devriez veiller à empêcher (les Iraniens) d’avoir le savoir-faire nécessaire pour fabriquer l’arme nucléaire», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. En outre, M. Bush a fait savoir qu’il attendrait le compte rendu de la visite de M. Poutine en Iran et demanderait des éclaircissements sur les propos qui ont été tenus entre les deux chefs d’Etat. «Ce qui m’intéresse, c’est de savoir s’il continue ou non d’avoir les mêmes inquiétudes que moi», a souligné le président américain.
Contrairement aux Etats-Unis, la Russie est hostile à l’adoption d’une nouvelle résolution par le Conseil de sécurité pour renforcer les sanctions contre l’Iran en vue de l’amener à suspendre son programme d’enrichissement d’uranium. En effet, Moscou qui détient le droit de veto au Conseil de sécurité avait voté les deux premières séries de sanctions mais reste hostile à de nouvelles mesures. D’ailleurs, la semaine dernière, M. Poutine avait insisté sur le fait que la Russie qui aide Téhéran à construire sa première centrale nucléaire partait du principe que l’Iran n’avait aucunement l’intention de développer une bombe atomique.
Les Etats-Unis campent sur leur position à savoir l’adoption d’un troisième train de sanctions contre l’Iran. «Nous avons un dirigeant en Iran qui a annoncé qu’il voulait détruire Israël. Donc j’ai dit aux gens que, s’ils voulaient éviter une troisième guerre mondiale , il semble qu’ils devraient se demander comment les empêcher d’acquérir les connaissances nécessaires pour fabriquer une arme nucléaire», a souligné M. Bush , dans un souci de durcir le ton contre l’Iran pour convaincre la communauté internationale de s’opposer aux ambitions iraniennes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *