Iran : nouvelle attaque de manifestants sur l’ambassade du Danemark

Entre 20 et 30 manifestants ont brièvement pénétré dans l’enceinte, en franchissant le mur, alors que d’autres, au sein d’une foule estimée entre 200 et 300 personnes, ont lancé des projectiles, y compris incendiaires sur le bâtiment.
Il y a eu des bousculades avec la police qui tentait de les maintenir à distance du bâtiment. Des manifestants avaient déjà brièvement pénétré dans l’enceinte lundi soir, avec des jets de cocktails Molotov.
Le porte-parole de la diplomatie iranienne Hamid Reza Assefi a déclaré à la télévision que les autorités "ont dit au peuple iranien de ne pas violer les territoires diplomatiques".
"Le ministre des Affaires étrangères a parlé avec le ministre de l’Intérieur pour s’assurer que cela ne se produise pas", a encore dit M. Assefi en "espérant que les citoyens en tiennent compte".
"Néanmoins, les pays occidentaux devraient réparer leur faute", a poursuivi le porte-parole.
Après la première attaque lundi soir, l’ambassadeur du Danemark à Téhéran, Claus Juul Nielsen, avait indiqué à l’agence danoise Ritzau avoir contacté le ministère iranien des Affaires étrangères et la police, exigeant "la protection nécessaire de (son) ambassade conformément à la Convention de Vienne".
Mardi, comme la veille, les manifestants appartenaient à la milice islamiste des bassidjis. Ce corps de volontaires, rattaché à celui des Gardiens de la révolution, compte officiellement quelque neuf millions de membres.
Environ 300 membres des bassidjis avaient lancé lundi des pierres, des pétards et des oeufs sur l’ambassade d’Autriche, qui assure la présidence tournante de l’Unione européenne, brisant des vitres de la chancellerie.
Le ministre iranien du Commerce avait annoncé lundi la suspension des échanges commerciaux entre la République islamique et le Danemark, suite à la publication dans ce pays de dessins jugés offensants envers les musulmans.
Samedi le président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad avait ordonné la rupture des contrats économiques de l’Iran avec le Danemark et les pays où ont été publiées des caricatures du prophète.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *