Israël boucle les territoires et isole les Palestiniens

Les autorités israéliennes ont déclaré mardi avoir été alertées par leurs services secrets « sur un risque élevé d’attaques suicide via des infiltrations d’activistes palestiniens » venus de Cisjordanie. Selon le journal Haaretz, le Shin Bet aurait « reçu 48 avertissements sur le risque d’attaques anti-israéliennes». Par conséquent, revenant sur les mesures plus clémentes qu’elles avaient annoncées dimanche, elles ont opté pour le bouclage total des territoires alors que les Palestiniens fêtaient mardi la fête du sacrifice. Une décision qui a empêché toute réunion familiale de Palestiniens dispersés en Cisjordanie et dans la bande de Ghaza.
Deux Palestiniens ont par ailleurs été tués par les soldats israéliens dans deux incidents séparés. Des soldats israéliens qui procédaient à des arrestations à Naplouse en Cisjordanie ont tout d’abord abattu un Palestinien, présenté comme le dirigeant au sein de la milice Tanzim affiliée au Fatah selon la radio israélienne. Selon l’armée, six Palestiniens ont été interpellés au cours de cette opération. Dans le nord de la Bande de Ghaza, un Palestinien a été abattu par des soldats lundi soir. Selon le porte-parole de Tsahal, cet homme transportait un fusil d’assaut Kalachnikov.
Son corps a été retrouvé mardi matin près du point de passage de Kissufim. Il appartiendrait à la branche armée du Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG d’Ahmad Jibril) qui a revendiqué une «opération héroïque» contre la colonie juive de Netzarim, et annoncé la mort d’un de ses activistes dans cette attaque. Au cours de la nuit précédente, trois Palestiniens avaient été arrêtés en Cisjordanie. L’un d’eux, membre du Hamas, portait une valise contenant une ceinture de 20 kilos d’explosifs, de clous et de visses, et préparait un attentat suicide, selon l’armée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *