Israël porte plainte devant l’ONU

Israël porte plainte devant l’ONU

Israël a annoncé samedi avoir porté plainte auprès de l’ONU après la chute dans le nord de son territoire de roquettes tirées à partir du Liban, et a mis en cause le gouvernement libanais. «Le gouvernement libanais souverain ne respecte pas ses engagements relevant de la résolution 1701, car il n’empêche pas ces tirs de roquettes contre notre territoire et ferme les yeux sur les transferts d’armes au Hezbollah», a dit le vice-ministre des Affaires étrangères Danny Ayalon. «Le gouvernement libanais est en formation, mais il y a un cabinet de transition qui doit assumer ses responsabilités, et notre ambassadrice à l’ONU, Gabriela Shalev, a porté plainte auprès du Conseil de sécurité», a-t-il déclaré à la radio publique. Vendredi, des roquettes ont été tirées sur le nord d’Israël à partir du village libanais de Qlailé, distant de 15 km de la frontière, suscitant une riposte immédiate de l’armée israélienne qui a bombardé le village. Les tirs sur Israël n’ont pas été revendiqués et il n’y a pas eu de victime dans cette flambée de violences. «Pour l’heure, notre riposte ponctuelle sur le terrain suffit. Mais cet incident isolé témoigne du potentiel des terroristes, et Israël répondra massivement si le calme est sérieusement rompu», a ajouté M. Ayalon. La résolution 1701 de l’ONU a mis fin à une guerre dévastatrice de 34 jours qu’Israël a mené contre le Hezbollah libanais à l’été 2006. Sa composante centrale, qui organisait le retrait progressif des forces israéliennes du sud du Liban et leur remplacement par l’armée libanaise appuyée par une force de l’ONU (Finul)- a été appliquée. Mais elle exigeait aussi le strict respect d’un embargo sur les armes à destination des milices libanaises ou étrangères au Liban.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *