Israël : prolongation de l’interdiction de se rendre à l’étranger pour Vanunu

Mordehaï Vanunu, ancien technicien de la centrale nucléaire de Dimona  (sud), avait été condamné pour avoir révélé les secrets nucléaires d’Israël au journal londonien Sunday Times. Depuis qu’il a été relâché après avoir purgé la totalité de sa peine, sa liberté de mouvement est strictement limitée.

Mordehaï Vanunu a fait en vain appel à plusieurs reprises à la Cour suprême en vue d’obtenir la levée des restrictions.

Mais le ministère de l’Intérieur s’y oppose en arguant qu’il "détient des informations précises remontant à l’époque où il était employé à la centrale de Dimona et qu’il pourrait diffuser s’il était autorisé à quitter le pays".

Converti au christianisme, M. Vanunu qui ne se considère plus comme  Israélien a demandé en vain l’asile dans plusieurs pays occidentaux depuis sa remise en liberté. Il se plaint d’être soumis à une surveillance constante.

L’Etat hébreu n’a jamais reconnu disposer d’un arsenal nucléaire, mais des experts étrangers, se fondant notamment sur le témoignage de Mordehaï Vanunu, affirment qu’il s’est doté de 200 ogives nucléaires ainsi que de missiles à longue portée.

Israël refuse de signer le Traité de non-prolifération nucléaire et de soumettre à un contrôle international sa centrale de Dimona dans le Néguev.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *