Israël reconnaît les efforts de Arafat

La position israélienne a été exprimée mardi soir à Jérusalem par de hauts responsables israéliens de la sécurité devant l’émissaire américain Anthony Zinni lors d’une réunion sécuritaire israélo-palestinienne. “Nous constatons que l’Autorité palestinienne a commencé à lutter sérieusement contre le terrorisme”, a indiqué l’un de ces responsables, selon des sources de sécurité israéliennes. M. Zinni a, en outre, proposé une nouvelle rencontre de sécurité pour jeudi soir. Tel-Aviv accusait jusque-là l’Autorité palestinienne du président Yasser Arafat de ne pas faire assez dans sa répression des mouvements du Jihad islamique et du Hamas, qui a revendiqué les attentats des 1er et 2 décembre en Israël et dans la Bande de Ghaza. Lors de la même réunion, le général en retraite Zinni a demandé à Israël d’observer un répit de 48 heures dans son offensive contre l’Autorité palestinienne pour permettre à celle-ci de sévir contre les groupes islamistes. Le bureau du Premier ministre Ariel Sharon a toutefois prévenu dans un communiqué publié en soirée qu’Israël répondrait à «tout tir d’obus de mortier et à tout autre acte terroriste». «Israël continuera d’agir de façon responsable, afin d’éviter une escalade de la situation», selon le texte du communiqué. Pour sa part, Yasser Abed Rabbo, le ministre palestinien de l’Information, a accueilli assez fraîchement les résultats de la réunion sécuritaire, qui s’est tenue alors que les Palestiniens avaient un moment envisagé de la boycotter pour protester contre la poursuite des opérations israéliennes. De son côté, Javier Solana, le haut représentant de la diplomatie européenne, a poursuivi sa mission de médiation et a demandé au terme d’un entretien à Ramallah avec Arafat que celui-ci «continue à combattre les terroristes». M. Solana, qui s’était entretenu dans la journée séparément avec Sharon et Zinni, a réaffirmé le soutien de l’Union européenne au président palestinien. «Nous vous considérons comme le président du peuple palestinien et de ses représentants et l’UE continue de vous soutenir», a-t-il dit. Yasser Arafat a qualifié d’ «équilibré» l’appel de l’UE et Israël s’est officiellement félicité de l’appel européen aux Palestiniens. Les chefs de la diplomatie des quinze avaient, dans une déclaration commune, appelé lundi M. Arafat à démanteler les «réseaux terroristes du Hamas et du Jihad islamique» et Israël à «retirer ses forces militaires, arrêter les exécutions extra-judiciaires, lever les bouclages et toutes les restrictions infligées au peuple palestinien et le gel des colonies».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *