Italie : Hamdi Issac bientôt extradé

La Cour de cassation de Rome a donné mardi un feu vert définitif à l’extradition vers la Grande-Bretagne d’Hamdi Issac, un des auteurs des attentats manqués du 21 juillet à Londres, rejetant le recours présenté par sa défense, a annoncé l’avocat Paolo Iorio.
"La Cour de cassation a rejeté le recours d’Hamdi Issac", a déclaré à la presse le représentant du gouvernement britannique devant la juridiction suprême italienne.
"Nous avons encore gagné", a ajouté l’avocat, précisant que l’extradition aurait lieu dans un délai de "10 jours". "La Cour de cassation a pleinement suivi les motivations de la Grande-Bretagne et l’avis exprimé par le parquet de la Cour suprême", qui s’est déclaré favorable à l’extradition, a ajouté Me Iorio. Les attendus de la Cour seront rendus publics mercredi.
Cette décision ne représente pas une surprise et l’avocate d’Hamdi Issac, Me Maria Antonietta Sonnessa, avait déjà laissé entendre auparavant que, vu la brièveté des débats, environ une demi-heure, le sort de son client semblait scellé. Le 17 août dernier, la Cour d’appel de Rome avait décidé son extradition vers la Grande-Bretagne, mais avait donné un délai de 35 jours aux enquêteurs nationaux pour achever leur propre enquête sur le jeune homme, poursuivi en Italie pour "association ayant pour finalité le terrorisme international" et détention de faux papiers. Le délai accordé par la Cour expire théoriquement le 21 septembre. Hamdi Issac, citoyen britannique d’origine éthiopienne âgé de 27 ans, également connu sous le nom d’Osman Hussain, est accusé de l’attentat manqué contre la station de métro de Shepherd’s Bush (ouest de Londres).
Parti le 26 juillet de la capitale britannique, Hamdi Issac est arrivé en train via la France trois jours plus tard à Rome où il a été arrêté dans l’appartement de son frère.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *