Italie : la popularité du gouvernement de Silvio Berlusconi au plus bas

Italie : la popularité du gouvernement de Silvio Berlusconi au plus bas

La cote de popularité du gouvernement de Silvio Berlusconi est tombée à son plus bas niveau depuis sa formation, il y a deux ans, selon un sondage publié mardi. L’enquête mensuelle réalisée par l’institut IPR pour La Repubblica crédite le gouvernement de 30% de bonnes opinions, contre 33% en juillet et 40% au début de l’année. La popularité personnelle du président du conseil reste inchangée à 39%. Mais elle était de 48% au début de l’année. Ce recul de la popularité du gouvernement fait suite à des mois de tensions internes entre le chef du gouvernement et son ancien allié, Gianfranco Fini, président de la Chambre des députés et cofondateur du parti de Berlusconi, Peuple de la liberté, qui a fait sécession cet été. Avec 34 députés et dix sénateurs, Fini est théoriquement en mesure, s’il mêle ses voix à celles de l’opposition, de mettre le gouvernement Berlusconi en minorité et de précipiter des élections anticipées.
Les deux blocs ennemis de la droite italienne auront l’occasion de mesurer leurs forces hier mercredi, lors d’un vote au Parlement sur l’autorisation de l’utilisation d’écoutes téléphoniques dans l’enquête sur des liens présumés entre l’ancien secrétaire d’Etat à la Justice, Nicola Cosentino, et le crime organisé.
Si les députés ralliés à Fini votent contre le gouvernement, il est probable que la situation se détériorera davantage. Mais la tenue d’élections anticipées ne ferait pas forcément l’affaire de la gauche. Le baromètre IPR/La Repubblica atteste en effet d’une perte de confiance encore plus marquée. Le Parti démocrate, principale formation de l’opposition, recule ainsi en un mois de 32 à 26% de bonnes opinions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *