Ivanov pour une action rapide

Lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion du conseil de coopération UE-Russie avec ses homologues européens à Luxembourg, M. Ivanov a déclaré : « pour l’instant, nous n’avons reçu aucune proposition concrète concernant la tenue d’une quelconque conférence». Et d’ajouter qu’ «en principe nous ne sommes pas opposés à une conférence», mais celle-ci «ne doit pas détourner l’attention de l’exécution des résolutions du conseil de sécurité de l’ONU».
«La possibilité d’une conférence ne signifie pas pour autant qu’il ne faille pas donner suite aux résolutions du conseil du sécurité. Elles doivent être exécutées sans délai et dans leur totalité», a-t-il ajouté. Les chefs de la diplomatie européens avaient également exprimé lundi leur scepticisme sur l’organisation d’une telle réunion. «La Russie appuie de façon active la mission du secrétaire d’Etat américain Colin Powell. On estime que le travail important et utile qu’il accomplit dans la région sur la base des accords obtenus à Madrid ouvre des possibilités réelles pour relancer le processus de négociation », a ajouté M. Ivanov.
De son côté, le ministre espagnol des affaires étrangères Josep Piqué, dont le pays assure la présidence tournante de l’UE, s’est inquiété de la situation humanitaire dans les territoires occupés. Il faut «trouver des voies d’accès pour que l’aide humanitaire puisse arriver de façon efficace et rapide», a-t-il dit.
L’Union européenne et la Russie ont par ailleurs jugé insuffisant l’engagement pris par Israël de retirer ses troupes de Cisjordanie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *