J. Shapira : un pilote humain

J. Shapira : un pilote humain

L’affaire remonte à bientôt huis mois, lorsqu’une trentaine de pilotes de chasse de l’armée israélienne ont refusé de bombarder des territoires palestiniens. A cette époque, 25 d’entre eux avaient signé une pétition adressée au commandant en chef de l’armée de l’air dans laquelle ils affirmaient leur refus d’exécuter des missions dans les territoires palestiniens : «Nous ne continuerons pas à nous battre au-delà de la ligne verte (datant de la guerre de 1967 et l’occupation de la Cisjordanie par Israël) dans le but d’opprimer, d’expulser, d’affamer et d’humilier un peuple tout entier». Cette lettre, rendue publique dans les médias israéliens, avait soulevé un tollé au sein de la classe politique israélienne. Ainsi, Zeev Boïm, vice-ministre de la défense israélien, avait estimé que ces militaires devaient ête jugés devant la cour martiale. Selon lui, les arguments avancés par les soldats seraient irrecevables et procéderaient d’une campagne menée par la gauche israélienne.
Parmi ces soldats, l’ex-capitaine Jonathan Shapira, pilote de blackhawk (sorte de rolls des hélicoptères), a décidé avec ses camarades de se pourvoir devant la justice, suite à son renvoi de l’aviation, décidé par la hiérarchie militaire. Traité de traître, il a déclaré : «mon dégoût du terrorisme ne m’autorise pas à bombarder les civils». Ayant décidé de mener une campagne médiatique, Shapira a accepté pour la première fois de témoigner à visage découvert sur «Euronews». Une décision motivée par la volonté de vouloir transmettre à l’opinion publique européenne et internationale le refus grandissant des militaires israéliens à «obéir à des ordres illégaux et immoraux, comme les attaques aériennes contre des centres de populations civiles». Et d’ajouter : «C’est important de savoir que les pilotes réfractaires sont de plus en plus nombreux en Israël.
Et je pense qu’il est très important que les gens dans le monde, particulièrement en Europe, savent ce qui se passe, que nous sommes ici en Israël en train de nous battre à notre manière contre l’occupation». cette interview exclusive de Jonathan Shapira sera diffusée dans son intégralité ce vendredi soir à 21h15 sur EuroNews. On y retrouvera des propos assez humains d’un pilote, exaspéré par la guerre et évoquant une nouvelle sorte d’apartheid, concernant certains territoires occupés. «En vol, lorsque tu vois de belles collines, des vignobles, des arbres et puis au creux des vallées tous ces camps de réfugiés, au sommet des collines, les maisons des colons, tu comprends qu’il y a quelque chose qui ne va pas, c’est un apartheid». Une émission à ne pas manquer…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *