«Je ne suis pas un héros», assure le prince Harry

«Je ne dirais pas que je suis un héros», a assuré le prince Harry en rentrant samedi au Royaume-Uni après une mission de dix semaines en Afghanistan aux côtés des soldats britanniques. «Je ne dirais pas du tout que je suis un héros. Je ne le suis pas plus que n’importe qui d’autre (..) il y a des milliers et des milliers de soldats là-bas», a déclaré le prince dans une interview accordée à la presse peu après sa descente de l’avion.
Le sous-lieutenant Wales, nom sous lequel il est connu dans l’armée , a atterri à la base aérienne de Brize Norton (80 km à l’ouest de Londres), après une mission secrète de dix semaines en Afghanistan. avortée après sa divulgation dans la presse étrangère. Le prince Harry a estimé que «les vrais héros» étaient les blessés présents dans l’avion qui le ramenait en Angleterre. «Leur courage force l’humilité» (..) l’un d’eux avait perdu un bras gauche et une jambe droite. Un autre a été sauvé par son copain qui a fait barrage mais il a pris des débris dans le cou. Ceux-là sont des héros, ce sont des gars qui ont été soufflés par une mine… tout en servant leur pays», a dit le prince.
Interrogé sur sa mission, il a déclaré: «Vous faites ce que vous avez à faire, il faut le faire pour sauver vos propres gars… S’il faut larguer une bombe, le scénario le pire, vous le faites. C’est tout simplement comme ça». Le fils du prince Charles et de Diana s’est dit «déçu» après l’annulation de sa mission prévue jusqu’en avril. «De la colère, ce n’est pas le mot que j’utiliserais mais je suis un peu déçu. Je pensais que je pourrais aller jusqu’à la fin… Mais je suis de retour maintenant… J’ai hâte de prendre un bain… j’aurais aimé rester avec les gars», a-t-il admis. Harry, officier du régiment de cavalerie «Blues and Royals», avait été dépêché mi-décembre aux côtés des quelque 7.800 soldats britanniques déployés dans la province d’Helmand, dans le sud afghan où ont lieu les plus violents combats. L’armée de terre britannique a exclu dimanche tout retour en Afghanistan «dans l’immédiat» du prince Harry.»Son déploiement ou non dans les douze à dix-huit mois à venir est en réalité hypothétique», a déclaré le chef d’état-major de l’armée de terre, le général Richard Dannatt. «Il vient de partir et nous n’enverrions pas pour une nouvelle mission un jeune officier qui vient d’avoir ça, même s’il s’agit de dix semaines très rapides… Donc en réalité, les perspectives immédiates pour le prince Harry d’être envoyé (en mission) se situent dans un avenir assez lointain», a ajouté le général.          

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *