Kadhafi discute de «gros projets» avec Poutine et Medvedev

«Le développement de nos relations bilatérales (…) contribue à rétablir l’équilibre géopolitique» dans le monde, s’est félicité le «Guide de la révolution» libyenne lors d’entretiens avec M. Poutine. Le Premier ministre, qui était entouré de responsables du complexe militaro-industriel et de grandes compagnies énergétiques russes, a fait état de «gros projets communs». Le chef de la diplomatie libyenne Abdelrahman Chalgham a déclaré à l’AFP que les deux pays avaient signé un accord de coopération dans le nucléaire civil, «en particulier dans la conception et la construction des réacteurs et leur approvisionnement en combustible nucléaire».
Cette signature n’a pas été confirmée toutefois côté russe même si Moscou, tout comme la France, ambitionne de vendre sa technologie dans ce domaine à Tripoli.
Des ventes d’armes susceptibles de dépasser les deux milliards de dollars (1,5 milliard d’euros) devaient également être discutées, selon la presse russe. Tripoli serait notamment intéressé par des systèmes de missiles sol-air S-300 et TOR-M1, des chasseurs MiG-29 et Su-30 et des chars T-90. «Ce thème est traditionnellement présent dans les discussions bilatérales», a déclaré le porte-parole de M. Poutine, Dmitri Peskov, sans plus de précisions.
Auparavant, Medvedev avait déroulé le tapis rouge au Kremlin, la Russie rivalisant avec les Occidentaux pour prendre pied en Libye, gros producteur d’hydrocarbures, depuis le retour en grâce du «Guide de la révolution» libyenne sur la scène internationale. Signe de l’importance accordée à cette visite, M. Kadhafi a été invité à planter sa tente de bédouin dans l’enceinte du Kremlin. Un feu était allumé samedi matin devant la tente, le thermomètre flirtant avec les 10 degrés Celsius. «Je suis sûr que ces discussions donneront un nouveau coup de pouce à nos relations amicales», a déclaré le président russe en recevant son hôte dans le Grand Palais du Kremlin. «Par le passé, nos contacts se sont surtout développés dans les domaines militaire et politique. Maintenant la porte est ouverte pour la coopération dans le domaine civil», a ajouté M. Kadhafi, qui ne s’était plus rendu à Moscou depuis 1985.

• Olga Nedbaeva (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *