Vives tensions entre l’Iran et l’Arabie Saoudite

Vives tensions entre l’Iran et l’Arabie Saoudite

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a violemment dénoncé mercredi 7 septembre 2016 la famille royale saoudienne

en affirmant qu’elle ne méritait pas de gérer les lieux saints de l’islam après la bousculade ayant fait 2.300 morts lors du pèlerinage à la Mecque en 2015.

« Cette catastrophe montre une nouvelle fois que cette descendance maudite maléfique ne mérite pas de gérer les lieux saints » de l’islam, a déclaré M. Khamenei en recevant les familles de 464 pèlerins iraniens morts il y a un an, selon son site officiel.

Il a ajouté que si les dirigeants saoudiens n’étaient pas « responsables » de la catastrophe qui a fait au total quelque 2.300 morts, ils devraient autoriser une « commission d’enquête internationale ».

L’Iran « ne pardonnera jamais pour le sang versé de ces martyrs », a déclaré de son côté le président Hassan Rohani. Téhéran avait accusé Ryad « d’incompétence » dans l’organisation du hajj après ce drame.

L’ayatollah Khamenei a également dénoncé la politique de l’Arabie saoudite au Moyen-Orient, en ajoutant que les Etats-Unis sont complices des « crimes » saoudiens. « Le régime effronté saoudien verse le sang des musulmans au Yémen, en Syrie, en Iran et à Bahreïn avec le soutien des Etats-Unis. Par conséquent, les Etats-Unis et les autres pays qui soutiennent Ryad sont complices des crimes saoudiens », a-t-il dit.

Pour la première fois depuis presque trois décennies, les Iraniens ne participeront pas au hajj, les deux pays n’ayant pas réussi à trouver un accord.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *