Kosovo : Quatre soldats de l’Otan blessés dans une attaque suicide

«Une explosion est survenue dans le nord du Kosovo, blessant trois policiers de la Mission de l’ONU (Minuk) et deux soldats de la Kfor (la force de l’OTAN au Kosovo)», a indiqué la police dans un communiqué.
L’explosion a eu lieu dans la cour d’un des tribunaux de l’ONU, occupés depuis vendredi dernier par des Serbes, délogés lundi matin par d’importantes forces de la police de l’ONU et de la Kfor.
Lors de l’intervention, «la police à arrêté 53 personnes», a déclaré à l’AFP depuis Pristina un porte-parole de la police du Kosovo (KPS) Veton Elshani. «La situation est délicate, mais elle est sous contrôle», a-t-il ajouté.
La police de l’ONU et la Kfor ont lancé leur action et ont arrêté les Serbes qui se trouvaient dans le bâtiment. Toutefois, des Serbes en colère, réunis après le début de l’opération, ont empêché au moins un véhicule de la police de l’ONU de quitter les lieux avec à son bord une partie des personnes arrêtées. M. Drazevic a précisé que l’opération des forces de l’ordre internationales n’a pas été accompagnée de violence. Des manifestants serbes avaient pris vendredi le contrôle de ces tribunaux de l’ONU à Mitrovica réclamant qu’ils soient placés sous l’autorité de l’Etat serbe qui ne reconnaît pas l’indépendance du Kosovo proclamée le 17 février. Depuis l’indépendance du Kosovo, les Serbes, majoritaires dans le Nord, ont multiplié les actions pour démontrer leur refus de reconnaître les nouvelles autorités kosovares. Chaque jour, des centaines de personnes manifestent à Mitrovica contre l’indépendance devant le pont sur l’Ibar, la frontière entre le nord serbe de la ville et le sud albanais. Après l’indépendance des postes frontières entre la Serbie et le nord du Kosovo ont été incendiés et des policiers serbes du service de police multiethnique (KPS) ont abandonné leur poste.
Quelque 40.000 Serbes vivent dans le nord du Kosovo sur un total de 120.000 restés dans l’ancienne province serbe après le conflit de 1998-1999 entre les forces serbes et les séparatistes albanais du Kosovo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *