L Irak secouée par une vague d attentats

L Irak secouée par une vague d attentats

Au moins 30 personnes ont été tuées et plus de 100 autres blessées lundi dans une série d’attentats à la voiture piégée à Bagdad et ses environs, selon des sources sécuritaires et médicales.

Huit voitures piégées ont explosé dans des quartiers, pour la plupart chiites de Bagdad, tandis qu’une neuvième a explosé à Sabaa al-Bour, une agglomération majoritairement chiite au nord de la capitale.

L’attentat le plus meurtrier a eu lieu à Sadr City, où une explosion à proximité d’un groupe de travailleurs a fait au moins sept morts, dont deux militaires.

Aucun groupe n’a revendiqué dans l’immédiat ces attaques, mais depuis plusieurs mois, des groupes liés aux insurgés sunnites d’Al-Qaïda s’attaquent à des mosquées, des marchés, des funérailles et même des terrains de football fréquentés par la communauté chiite.

Depuis le début de l’année, l’Irak connaît un regain de violences, sur fond d’impasse politique qui pourrait se prolonger jusqu’aux élections législatives prévues en 2014.

La veille, au moins 27 personnes ont péri dans un attentat suicide dans une mosquée chiite au sud de Bagdad, visant des funérailles.

Cette vague de violence coïncide avec un mécontentement croissant de la minorité sunnite, au pouvoir sous Saddam Hussein, à l’encontre du gouvernement dominé par les chiites accusé notamment de pratiquer des arrestations arbitraires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *