La colère sociale gronde en Algérie

Le front social est en agitation dans plusieurs secteurs en Algérie, a rapporté le quotidien «Le Jour d’Algérie», indiquant que les adjoints d’éducation et les travailleurs de Kanaghaz ont entamé deux jours de grève, les travailleurs des ports ont annoncé un débrayage les 24 et 25 courant, alors que les vétérinaires menacent de débrayer durant l’Aïd Al Adha. La grève des adjoints d’éducation, qui a été suivie à 75%, a duré quatre jours, selon la coordination nationale de la profession, qui tablait sur un taux de 80% à la fin du mouvement. «Nous tablons sur un taux de participation qui atteindra 80%. Nous avons fait une large diffusion du mot d’ordre de grève même dans les régions les plus enclavées pour obtenir ce résultat», a expliqué Mourad Fertaki, coordinateur national des adjoints d’éducation, dont les propos ont été rapportés par la publication. En outre, les quelque 4.000 travailleurs de Kanaghaz, filiale du groupe Sonelgaz, ont entamé dimanche dernier une grève de deux jours, qui a eu un «écho favorable», selon ses initiateurs. «Nous nous réservons le droit, pour les mois à venir et dans le cas où les revendications ne seront pas satisfaites, à décréter encore une grève plus importante ou illimitée», souligne dans un communiqué Abdeslem Kherra, secrétaire général du Syndicat national de l’entreprise, cité par «Le jour d’Algérie». De son côté, la Coordination nationale des syndicats des ports d’Algérie a décrété les 24 et 25 novembre courant journées de grève, en signe de protestation contre l’accord de partenariat signé la semaine dernière avec le groupe Dubaï Port Word, négocié, selon elle, en l’absence des acteurs concernés. Quant aux vétérinaires, ils ont déposé, mercredi dernier, un préavis de grève auprès des autorités. «Bien que la forme de la protestation ne soit pas encore définie, l’option de la grève reste cependant de mise durant les deux jours de l’Aïd El Adha ou quelques jours avant cette fête», indique un communiqué cité par le journal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *