La conférence Euromed reprend ses travaux mais butte sur le terrorisme

Les travaux du sommet, qui a pour ambition de relancer le Processus de Barcelone conclu en 1995, achoppent notamment sur la rédaction d’un document faisant référence au rejet du terrorisme "quelles que soient ses causes", une mention que les pays arabes veulent nuancer pour légitimer les cas de résistance armée à un occupant.
Les ministres des Affaires étrangères, qui s’étaient attelés dimanche soir à ce contentieux, se sont séparés dans la nuit sans trouver de solution, selon une source diplomatique européenne. Les négociations ont repris lundi matin en marge de la session plénière.
Le Haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère, Javier Solana, a commenté peu avant le début de la réunion l’absence de la totalité des chefs d’Etat et de gouvernement arabes à cette conférence, en assurant que "l’important ce n’est pas le porte-parole, c’est ce qu’il a à dire, ce que les pays ont à dire".
Alors que la quasi-totalité des leaders européens ont fait le déplacement, seules l’Autorité palestinienne et la Turquie sont représentées à Barcelone par leurs plus hauts responsables gouvernementaux, Mahmoud Abbas et Recep Tayyip Erdogan.
Les participants sont en revanche déjà d’accord sur l’un des trois documents préparés, un plan d’action à cinq ans qui concerne notamment la régulation de l’immigration clandestine, un défi commun pour toute la région que les Espagnols souhaitent voir aborder tant sous l’angle du contrôle des frontières que de l’aide au développement des pays d’émigration.
Le roi Juan Carlos a appelé à instaurer dans la région "une philosophie du dialogue en dépit des tensions", à l’ouverture de la session plénière. "Il faut établir une juste paix dans la région, renforcer le bien-être de ses habitants (…) développer la coopération dans la lutte contre le terrorisme et la gestion ordonnée des flux migratoires", a encore souligné le chef de l’Etat espagnol.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *