La Libye demande à l’Italie une indemnisation pour la colonisation

"Nous travaillerons avec le gouvernement que les Italiens auront choisi", a-t-il affirmé à la chaîne d’information en continu Sky TG24.

Mais "nous attendons que le gouvernement italien indemnise les Libyens pour l’occupation coloniale" italienne, de 1911 à 1943, a-t-il averti.

"Silvio Berlusconi et Romano Prodi sont tous deux mes amis", a insisté le dirigeant libyen, interrogé sur les chef des deux coalitions en lice pour les élections législatives des 9 et 10 avril.

"Mais malgré l’amitié, Silvio Berlusconi n’a pas été capable de régler le problème de l’indemnisation", a-t-il souligné, dans une critique implicite de l’action du chef du gouvernement italien sortant.

"Romano Prodi est un homme clair, sérieux, intéressé à la Méditerranée, aux rapports entre l’Italie et la Libye", a poursuivi le colonel Kadhafi.

Interrogé sur le style des deux hommes politiques italiens, le dirigeant libyen a reconnu en riant que Silvio Berlusconi était "plus porté sur les blagues".

Les relations entre l’Italie et la Libye sont toujours tendues et achoppent notamment sur la construction d’une autoroute d’un coût de 6 milliards d’euros, dont le chef du gouvernement italien avait promis le financement lors d’un déplacement à Tripoli en 2004.

Si le gouvernement italien ne construit pas cette autoroute, "il faudra s’attendre à de nouvelles violences anti-italiennes", comme celles qui se sont produites le 17 février contre le consulat italien à Benghazi, a mis en garde le dirigeant libyen.

Onze ressortissants libyens ont été tués par les forces de sécurité libyennes qui, "si elles n’étaient pas intervenues, auraient fait courir de plus graves dangers au consul", a souligné le colonel Kadhafi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *