La « nouvelle impulsion» donnée par la CEDEAO

Les chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont achevé vendredi à Dakar leur sommet par la nomination du Ghanéen Mohamed Ibn Chambas au poste de secrétaire exécutif, et par une série de mesures décisives pour l’avenir de la région. M. Chambas, 51 ans, ancien ministre et actuellement député dans son pays, succède donc – pour un mandat de quatre ans – au Guinéen Lansana Kouyaté. Le chef de l’Etat malien, Alpha Oumar Konaré, président sortant de la communauté, est quant à lui remplacé par son homologue sénégalais Abdoulaye Wade. Les présidents ont aussi adopté, comme prévu, une série de mesures visant à donner une «nouvelle impulsion» à l’organisation communautaire et à renforcer l’intégration économique entre les pays membres. Ainsi, le «Fonds de coopération, de compensation et de développement de la CEDEAO» devient la «Banque d’investissement et de développement» (BIDC), holding dotée de deux filiales : la Banque régionale d’investissement (BRIC), et le Fonds régional de développement (FRDC). Par ailleurs, en vue de créer la synergie entre la zone CFA (huit pays) et la deuxième zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO, cinq pays), les conférenciers ont décidé que le nom de la future monnaie commune de la CEDEAO sera «déterminé par les autorités compétentes» des deux zones monétaires, la ZMAO ayant adopté la monnaie «eco», effective dès 2003. D’autres décisions ont enfin été annoncées, telles que l’adoption de protocoles sur «la lutte contre la corruption», et «la démocratie et la bonne gouvernance». Un programme spécial sur la sécurité alimentaire a par ailleurs été engagé, tout comme deux « déclarations » concernant le trafic des êtres humains et les droits des enfants, droits auxquels sera consacrée la décennie 2001-2010. Les travaux, perturbés par la mort de l’ancien président sénégalais Léopold Sédar Senghor, se sont terminés par un hommage à celui qui est considéré comme «l’un des pères fondateurs de la CEDEAO».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *