La NSA accusée d’espionner la France

La NSA accusée d’espionner la France

L’ambassadeur américain à Paris Charles H. Rivkin a été convoqué lundi au Quai d’Orsay, après la publication par le quotidien français « Le Monde » de documents faisant état d’interception de façon massive par l’Agence nationale américaine de sécurité (NSA) des communications téléphoniques des Français.

Le diplomate américain a été reçu au siège du ministère français des Affaires étrangères par le directeur du cabinet du ministre des Affaires étrangères. Le chef de la diplomatie française avait annoncé, depuis le Luxembourg où il prend part à une réunion européenne, avoir « convoqué immédiatement » l’ambassadeur des Etats-Unis à Paris après la publication de ces documents.

Pour sa part, le ministre français de l’Intérieur, Maunel Valls a qualifié de « choquantes » les révélations du Monde, appelant à des explications précises dans les heures qui viennent des autorités américaines.

« Si un pays allié espionne la France, c’est totalement inacceptable », a affirmé M. Valls dans une déclaration à Radio Europe 1. Ces documents, dévoilés en juin par un ex-consultant de l’agence, décrivent les techniques utilisées pour capter illégalement les secrets ou la simple vie privée des Français, précise le quotidien « Le Monde » sur son site Internet.

Parmi ces documents figure un graphique qui décrit l’ampleur des surveillances téléphoniques réalisées en France, ajoute la même source, faisant savoir que sur une période de trente jours (10 décembre 2012- 08 janvier 2013), 70,3 millions d’enregistrements de données téléphoniques des Français ont été effectués par la NSA. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *