La police tue le chef du groupe accusé dans les attentats du Sinaï

"Nasser Khamis al-Mallahi, le cerveau du groupe, a été tué ce matin dans des affrontements entre la police et des membres du groupe", a indiqué un responsable de la sécurité sous couvert de l’anonymat.

Les heurts sont survenus à Jabal Arich, dans le nord du Sinaï, après l’encerclement de la région par la police. Nasser Khamis al-Mallahi a été touché à la tête et son bras droit, Mohammad Abdallah Alyane, arrêté, a ajouté le responsable.

Les deux hommes, dont les noms figuraient sur une liste de 25 suspects recherchés publiée par la police du Sinaï, appartiennent au groupe Tawhid wal Jihad, a-t-il poursuivi.

La victime avait pris la tête du groupe à la mort de son prédécesseur, Khaled Moussaed, tué en 2005 par la police égyptienne.

Dix-neuf personnes ont été tuées le 24 avril dernier dans un triple attentat suicide dans la station balnéaire de Dahab dans le Sinaï.

Selon des sources de sécurité, il existerait un lien entre les attaques de Dahab et celles de Taba (34 morts en octobre 2004) et Charm el-Cheikh (près de 70 morts en juillet 2005), imputées par la justice à Al-Tawhid wal Jihad.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *