La revendication d’Al-Qaida est une métastase étrangère

La revendication d’Al-Qaida est une métastase étrangère

«Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), qui a revendiqué l’attentat suicide du 8 août, contre l’ambassade de France à Nouakchott, est une métastase étrangère à la Mauritanie», a déclaré mercredi, Naha Mint Hamdi Ould Mouknass, la ministre mauritanienne des Affaires étrangères. «Le terrorisme d’Al-Qaïda correspond à un comportement complètement étranger à la population mauritanienne, c’est une métastase. Il faut savoir arrêter cette métastase terroriste au niveau du corps mauritanien», a-t-elle dit dans une interview à la chaîne d’information France 24. «Il faut poser une stratégie douce qui se matérialise par la lutte contre la pauvreté et l’ignorance, et il faut aussi lutter de manière efficace et un peu plus violente. C’est une méthode dure, difficile mais certainement les jours à venir vont nous prouver qu’elle est efficace», a-t-elle ajouté. 
La revendication de l’AQMI est accompagnée, selon le centre américain de surveillance de sites islamistes (Site), par une photographie du kamikaze, identifié comme Abu Obeida Musa Al-Basri. Ce dernier est âgé d’une vingtaine d’années, connu des services de police et appartenant à la mouvance salafiste. Il habitait le quartier Basra dans la capitale mauritanienne.
L’auteur de l’attaque a péri dans l’explosion de la charge qu’il transportait. Rappelons que la France avait condamné l’attentat suicide qui a légèrement blessé la veille deux gendarmes français et une Mauritanienne près de son ambassade à Nouakchott. C’est la première attaque kamikaze commise sur le sol mauritanien. Paris a ouvert une enquête et réaffirme son soutien à la fermeté affichée par les nouvelles autorités mauritaniennes face au terrorisme. n

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *