La suspension des aides : un « feu vert » aux agressions d’Israël

"Ceci est une tentative de mettre à genoux le peuple palestinien et  d’étrangler le gouvernement issu des urnes", a ajouté le Premier ministre.

"Nous voyons cette décision comme un feu vert donné à (Israël) pour la poursuite de ses agressions et comme une punition collective infligée au peuple palestinien pour son choix démocratique", a affirmé M. Haniyeh, au début de la réunion hebdomadaire du cabinet.

"Le gouvernement palestinien réaffirme son attachement aux droits et  principes du peuple palestinien. Nous serons capables de faire face aux mesures destinées à isoler le peuple palestinien sur la scène régionale et internationale", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a également condamné "l’escalade" israélienne après l’intensification des bombardements et des raids contre les groupes armés palestiniens en représailles aux tirs de roquettes, qui ont fait 16 tués Palestiniens, dont deux enfants, ces derniers jours.

"Le blocus du territoire, les bombardements dans le nord de la bande de Gaza et à Khan Younès qui ont fait des dizaines de martyrs, dont des enfants,  coïncident avec le siège politique et économique du peuple palestinien", a-t-il dit.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *