La terre tremble au Chili

Un important séisme (7,9 sur l’échelle de Richter) s’est produit, lundi soir, dans le nord du Chili où huit personnes sont mortes. Le tremblement de terre a également été ressenti, mais plus légèrement, au Pérou et en Bolivie où aucune victime ni dégât n’ont été signalés.
L’épicentre du séisme a été localisé dans les montagnes de la Cordillère des Andes à une profondeur de 111 km, a précisé le service sismologique de l’Université du Chili.  Selon le vice-ministre chilien de l’Intérieur, Jorge Correa Sutil, huit personnes ont été tuées et 17 maisons détruites par le tremblement de terre qui a touché les villes côtières chiliennes d’Iquique et Arica (nord), proches des frontières péruvienne et bolivienne. Après la secousse qui a duré une cinquantaine de secondes, des centaines d’habitants d’Iquique, paniqués et privés d’électricité, sont descendus dans les rues, craignant des effondrements et un éventuel Tsunami. M. Correa Sutil a écarté tout risque de Tsunami (raz-de-marée consécutif à un séisme), précisant que les systèmes d’alerte de la Marine n’avaient rien signalé.
Le séisme a été ressenti dans deux pays voisins du Chili à savoir le Pérou et la Bolivie mais avec une intensité moindre. Aucun dégât ni victime n’y ont été signalés. Dans le sud du Pérou, le téléphone et le courant électrique ont été coupés à Arequipa, Moquegua et Tacna. Selon l’Institut géophysique du Pérou (IGP), la secousse a atteint une magnitude de 3 à 5 degrés dans ces trois villes proches de la frontière chilienne.
L’Observatoire des sciences de la terre de Strasbourg a localisé l’épicentre du séisme à 19,54 degrés de latitude sud et 69,30 degrés de longitude ouest, dans la province de Tarapaca.
Ce séisme rejoint la longue liste des tremblements de terre qui ont touché le Chili. Le dernier séisme de grande magnitude s’était produit le 3 mars 1985 et avait secoué Santiago et le centre du pays, faisant 143 morts et 1.990 blessés. Les deux plus meurtriers remontent à 1906 et 1939.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *