L’Allemagne l’a échappé belle

L’Allemagne l’a échappé belle

L’Allemagne l’a échappé belle ! Deux engins explosifs ont été découverts dans deux gares du pays. Les bombes, dissimulées dans des valises, étaient prêtes à exploser à tout moment. La première bombe a été retrouvée lundi dans la ville de Dortmund, l’une des plus grandes villes allemandes et la deuxième mardi après-midi à Colence, dans le Sud-ouest du pays. Les démineurs ont précisé que les deux bombes avaient été fabriquées par des "professionnels".
La valise découverte à Dortmund contenait une bonbonne de 11 litres de butane reliée à des fils de fer et un réveil, ainsi que quatre litres et demi d’un mélange d’essence et d’autres produits. L’engin a été été découvert lundi à14h40 locales (12h40 GMT) par un salarié de la compagnie publique des chemins de fer allemands "Deutsche Bahn" dans un compartiment du train express Aix-la-Chapelle/Hamm à quai à Dortmund. Le salarié, qui avait remarqué le bagage suspect, l’a apporté au service des objets trouvés de la gare centrale de Dortmund, ville située entre Aix-la-Chapelle et Hamm. La bombe artisanale a été désamorcée lundi soir par des spécialistes de la police fédérale.
Selon Ina Holznagel, une magistrate du parquet de Dortmund, «le contenu était fait pour blesser gravement des gens ou éventuellement faire des victimes mortelles». Pour sa part, Juergen Kiels, le commissaire de la police de Dortmund, a précisé que: «Cela pourrait être le fait d’une ou plusieurs organisations». «L’une des hypothèses est que cet acte a des motivations politiques», a-t-il poursuivi.
La deuxième bombe a été découverte et désamorcée, mardi soir à la gare centrale de Colence. Elle aussi était cachée dans une valise, puis laissée dans un train régional. Là aussi, le "bagage oublié" contenait une bombe artisanale confectionnée avec une bouteille de gaz, de l’essence et un réveil.
Selon la première chaîne de TV "ARD", les deux bombes ont été fabriquées avec le même procédé, information que le parquet n’a pas encore confirmée. Le parquet s’est toutefois saisi des deux enquêtes en raison du "rapport étroit entre les deux cas".
Le procureur fédéral, compétent dans les affaires en liaison avec le terrorisme, a ouvert une enquête contre X pour tentatives d’attentats à la bombe.
La police ne dispose pour le moment d’aucune information sur le ou les auteurs ou sur les motivations de cet acte.
Les enquêteurs ont indiqué avoir travailler dans toutes les directions. L’hypothèse d’attentats terroristes n’est pas écartée. Celle d’une tentative d’extorsion de fonds auprès de la "Deutsche Bahn", non plus. En 2003, avant la fête de pentecôte, une valise pleine d’explosifs avait été trouvée dans la gare de la ville de Leipzig (centre est). Seul un vice de fabrication avait pu éviter son explosion. La bombe aurait pu faire des centaines de victimes parmi les voyageurs.
Le poseur de la bombe, condamné en 2005 à 15 ans de prison, n’avait pas de motivation terroriste. Il voulait extorquer par le chantage une institution bancaire de la place pour résoudre ses problèmes financiers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *