Lancement prochainement de la construction de lycées français à l’étranger

Au cours d’une conférence de presse tenue lundi à Paris, le chef de la diplomatie française a indiqué qu’une première vague de construction sera lancée à Munich, Londres, Tokyo et au Caire, signalant qu’une mission d’identification se rendra prochainement au Maroc pour examiner les moyens à mettre en oeuvre pour la concrétisation de ce projet.

"Les lycées français à l’étranger constituent un atout majeur pour la francophonie. C’est un capital éducatif, culturel et scientifique immense", a souligné le ministre, précisant que le plan de relance du français, mobilisera près de 50 millions d’euros en 2006-2007.

Ce plan, a-t-il expliqué, comprendra la création de pôles pédagogiques de référence au Maghreb et permettra à terme de former dix mille enseignants de langue française dans cette région.

Il vise également à former dix mille autres professeurs du français ailleurs  dans le monde, en Afrique, en Asie et dans les grands pays émergents, a fait savoir le chef de la diplomatie française pour qui "l’espace de la francophonie  n’est pas un espace figé, hérité du passé, mais un espace ouvert et une communauté de dialogue et de contact, dont les frontières sont appelées à évoluer".

Dans le cadre de ce même plan de relance du français, il s’agira de mettre au service de l’apprentissage et de l’enseignement des langues, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, la création de portails régionaux, la réalisation de programmes éducatifs novateurs avec TF1 et RFI ainsi que la mutualisation d’outils de formation en ligne, a expliqué Douste-Blazy.

Ces nouveaux outils de communication "doivent permettre d’inventer de nouvelles passerelles pour l’accès à la langue et à la culture française, de changer la donne et de passer d’une logique de citadelle assiégée à une logique de proposition", a-t-il conclu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *