L’armée US en Irak : trop de bavures

L’armée US en Irak : trop de bavures

Pas de répit pour l’armée américaine. En Irak ou en Afghanistan, les bavures se multiplient. Après le scandale de Haditha, où des Marines américains auraient tué 24 civils en novembre 2005, la BBC diffuse depuis jeudi soir les images de plusieurs adultes et enfants irakiens morts.
Des civils qui auraient été délibérément abattus par les troupes américaines en mars selon la police irakienne.
Selon la BBC, qui cite un porte-parole des forces américaines en Irak, une enquête est en cours sur ces événements qui auraient eu lieu à Ishaqi, à environ 100 km au nord de Bagdad, le 15 mars.
La chaîne affirme avoir reçu cette vidéo d’un groupe sunnite opposé à la présence des forces américaines en Irak et estime que ces images contredisent la version américaine officielle des événements.
Selon les représentants des forces américaines en Irak au moment des faits, quatre civils irakiens seraient morts après une fusillade impliquant des soldats américains qui recherchaient un militant d’Al-Qaïda signalé dans une maison d’Ishaqi.
Ces quatre civils seraient morts dans l’écroulement de leur maison, sous l’effet de la fusillade, avaient alors déclaré les Américains. Selon la version officielle des faits alors, les quatre victimes étaient un militant présumé d’al-Qaïda ainsi que deux femmes et un enfant.
Selon un rapport de la police irakienne cité par la BBC, les troupes américaines auraient en fait délibérément tué 11 personnes dans cette maison, dont cinq enfants et quatre femmes, avant de faire exploser le bâtiment.
Sur les images diffusées par la BBC, on aperçoit plusieurs corps, dont ceux de trois enfants. Un des enfants est couvert de sang. Les images montrent clairement que les adultes et les enfants ont été tués par balles.
Ces images s’ajoutent à la polémique déjà existante autour d’un autre massacre présumé des forces américaines en Irak, à Haditha, où des Marines américains auraient tué 24 civils en novembre 2005. Mais tout cela ne semble pas trop gêner l’"US Army" qui plaide toujours non coupable. Son porte-parole, Donald Campbell, a conclu samedi : « le commandant sur le terrain avait capturé et tué des terroristes, tout en respectant les règles d’engagement et d’emploi graduel de la force, jusqu’à l’élimination de la menace ».
En clair, pas de bavure américaine. Le gouvernement irakien juge anormal que l’armée américaine ait innocenté les soldats accusés de ce massacre.
Il déclare vouloir mener sa propre enquête.
L’armée américaine qui attend toujours les conclusions d’une autre enquête en cours sur un autre massacre présumé à Haditha où 24 civils irakiens auraient été tués par des Marines. Mais d’après le "New York Times", l’armée américaine s’est également défendue.
Elle affirme avoir su deux jours après les faits que les victimes avaient été tuées par des armes à feu et non par une bombe, mais n’a pas jugé bon d’enquêter plus avant.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *