L’avance de Barack Obama se réduit à cinq points

L’avance de Barack Obama se réduit à cinq points

À dix jours de l’élection présidentielle du 4 novembre, le sénateur de l’Illinois repasse sous les 50% d’intentions de vote, avec une cote de 49% contre 44% au sénateur de l’Arizona. Son avance n’a cessé de se réduire au cours des trois derniers jours après avoir atteint un maximum de douze points, jeudi. «Les choses sont en train de se rééquilibrer en faveur de McCain. Ses chiffres sont en hausse tandis que ceux d’Obama baissent de manière quotidienne», a déclaré le sondeur John Zogby. «Il semble qu’il y ait une corrélation entre ce phénomène et le fait que McCain se soit mis à aborder les sujets économiques», a-t-il ajouté. L’embellie d’Obama dans les sondages avait coïncidé avec l’effondrement des places boursières et l’enracinement de la crise financière dans la campagne. McCain, lui, avait paru lent à réagir face à la tourmente économique. Mais le candidat républicain a infléchi sa campagne ces derniers jours, consacrant désormais une large place de ses interventions à son message économique.
Samedi, il a ouvert un nouveau front en mettant en garde les électeurs contre des Etats-Unis «tout démocrate» en cas de victoire de son adversaire (le parti d’Obama devrait remporter la majorité au Congrès). La dernière livraison du sondage Zogby, mené auprès de 1.203 électeurs, souligne qu’à l’exception des électeurs gagnant moins de 35.000 dollars par an, où il est crédité de 70% environ des intentions de vote, Obama est désormais devancé par McCain dans toutes les catégories de revenus situées au-dessus de ce seuil. «Il faut se souvenir que ces électeurs sont concernés par les impôts et les dépenses», explique Zogby, qui se demande si McCain n’est pas en train de renouer avec les classes moyennes.
Le candidat républicain fait également la course en tête parmi les électeurs masculins, avec 48% des intentions de vote contre 44%.
Dans l’électorat blanc, son avance sur le sénateur afro-américain est désormais mesurée à douze points, deux fois plus que vendredi. Bien qu’en perte de vitesse, Obama continue lui de posséder une solide avance, notamment parmi les électeurs indépendants et parmi les femmes, deux catégories qui risquent de jouer un rôle décisif.
Parmi les électeurs indépendants et au sein de l’électorat féminin, le démocrate bénéficie encore d’une avance de 14 points, bien qu’en repli par rapport à la semaine précédente.
La marge est la même parmi les électrices, mais là aussi la tendance est à un resserrement.

• Andrew Quinn (reuters)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *