Le cerveau d’Al Quaïda capturé

Khalid Cheik Mohamed, l’un des responsables présumés du réseau al-Qaïda et cerveau supposé des attentats du 11 septembre, était hier détenu par les autorités américaines au Pakistan et en instance d’expulsion après son arrestation la veille dans ce pays. Un responsable des services de sécurité pakistanais a confirmé à que Khalid Cheik Mohamed avait été remis aux autorités américaines. Selon un responsable militaire, Khalid Cheik Mohamed devait quitter le Pakistan hier, mais il n’a pas été en mesure de confirmer que ce transfert avait effectivement eu lieu.
Informé de cette arrestation le président des Etats-Unis George W. Bush s’est exclamé « c’est fantastique », a indiqué la Maison Blanche. L’arrestation a été effectuée samedi à 3h du matin, ont révélé des responsables des services de renseignement pakistanais et du FBI, à Rawalpindi, près d’Islamabad. « Il a été capturé pendant son sommeil. Il n’y a pas eu de résistance », a déclaré un officiel sous condition d’anonymat.
L’opération s’est effectuée dans une maison appartenant à un membre du parti politique fondamentaliste Jamaat-I-Islami (JI), formation qui appartient à l’alliance religieuse de droit qui détient un cinquième des sièges à l’assemblée nationale. C’est l’arrestation la semaine dernière d’un membre présumé du réseau Al-Qaïda qui a permis aux policiers de connaître l’endroit où se cachait Khalid Cheik Mohammed, a indiqué un responsable de la sécurité.
Dès samedi, les Etats-Unis ont félicité le Pakistan pour cette arrestation. « Les Etats-Unis félicitent les autorités pakistanaises et américaines pour la réalisation d’une opération conjointe réussie qui s’est terminée par l’arrestation de plusieurs responsables (du réseau) Al-Qaïda, y compris Khalid Cheik Mohamed », a indiqué le communiqué de la Maison Blanche. « Khalid Cheik Mohammed est un des lieutenants les plus anciens et les plus élevés d’Oussama ben Laden, un planificateur clé d’Al-Qaïda et le cerveau des attaques du 11 septembre » 2001 qui ont fait plus de 3.000 morts à New York et Washington, écrit encore la Maison Blanche. « Il est connu pour avoir été au centre de complots de terroristes d’Al-Qaïda depuis le 11 septembre 2001, y compris des complots pour lancer des attaques à l’intérieur des Etats-Unis », poursuit encore la Maison Blanche.
Selon le FBI, Khalid Cheik Mohammed serait lié à quasiment tous les attentats majeurs qui auraient été perpétrés par al-Qaïda ces dix dernières années. Il serait « le fil reliant » le premier attentat contre le World Trade Center en février 1993 et les attentats du 11 septembre 2001. Son arrestation « est énorme, pour deux raisons », a précisé samedi un responsable américain sous couvert d’anonymat. « Premièrement nous arrêtons le gars responsable du 11 septembre et c’est énorme. Mais il en sait aussi beaucoup sur les opérations d’Al-Qaïda passées et futures, et cela pourrait nous être précieux s’il décide de parler », a-t-il ajouté. Agé de 38 ou 39 ans, Khalid Cheik Mohammed a été cité dans plusieurs affaires terroristes survenues ces dernières années. Depuis que le régime taliban a été évincé de l’Afghanistan voisin en novembre 2001, Khalid Cheik Mohammed est le troisième responsable présumé d’Al-Qaïda arrêté au Pakistan.
En mars 2002 des agents du FBI et des services de renseignement pakistanais avaient fait prisonnier Abu Zubayda à Faisalabad dans le centre du pays. Le 11 septembre 2002, jour anniversaire des attentats contre New York et Washington, Ramzi bin Al-Shaiba, autre personnage central supposé du réseau était arrêté à Karachi. Selon Iftikhar Ahmed, porte-parole du ministère pakistanais de l’Intérieur environ 450 membres présumés d’al-Qaïda en fuite ont été arrêtés et la plupart ont été remis aux Etats-Unis et transfférés vers la base de Guantanamo sur l’île de Cuba transformée en centre de détention de l’armée américaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *