Le gouvernement français approuve le projet pour une immigration choisie

"Il faut passer d’une immigration trop longtemps subie à une immigration choisie", a souligné le Premier ministre Dominique de Villepin en présentant à la presse ce texte préparé par le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy.

"Notre objectif commun est clair: rendre à la France les moyens de contrôler son immigration afin que celle-ci devienne un véritable atout pour notre pays", a expliqué M. de Villepin.

Parmi les mesures phares de ce texte figure la création d’une nouvelle carte de séjour à destination des étrangers hautement qualifiés (scientifiques, informaticiens, artistes…), les plus à même de "participer au développement de l’économie française" ou au "rayonnement de la France dans le monde".

Le principe de ce titre de séjour valable trois ans et renouvelable a été validé lors d’un Comité interministériel de contrôle de l’immigration (Cici), a précisé M. de Villepin.

Le texte fait également la part belle aux "meilleurs" étudiants étrangers, qui bénéficieront d’une carte spéciale de séjour en contrepartie d’un engagement à retourner pendant un temps dans leur pays une fois leurs études achevées, afin de ne "pas priver les pays d’origine de leurs élites".

Le projet durcit dans le même temps les conditions d’entrée pour les migrants non qualifiés et le regroupement familial, désormais possible à partir de deux ans de résidence en France et non plus un an, et renforce la lutte contre les fraudes au mariage binational.

Le projet de loi ne vise pas à "mettre en place des quotas", a affirmé M. de Villepin, alors que les partis de gauche ont dénoncé le texte qui risque, selon eux, de conduire à une "négation radicale des droits fondamentaux de la personne".

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *