Le Maroc appelle l’ONU à désigner un successeur de Kofi Annan

Le Maroc a appelé vendredi à trouver rapidement un successeur à l’émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan, après l’annonce de la démission du médiateur onusien, a-t-on indiqué de source officielle à Rabat.

« Le Maroc regrette la démission de M. Annan » et « juge très important que le secrétaire général de l’ONU en concertation avec le secrétaire général de la Ligue arabe désigne son successeur afin de reprendre la médiation pour trouver une solution pacifique à la crise syrienne », a affirmé le ministre marocain des Affaires étrangères, Saad Eddine El Othmani.

« Le Conseil de sécurité ne peut se démettre de ses responsabilités en Syrie » où il doit « arrêter » les violences et entamer la mise en oeuvre d’un « processus de règlement politique crédible » à la crise, a-t-il ajouté dans une déclaration transmise à l’AFP.

« Nous sommes convaincus que la présence de l’ONU en Syrie doit se poursuivre afin d’assurer (notamment) la protection aux populations syriennes », a conclu Saad Eddine El Othmani.

Plusieurs pays membres du Conseil de sécurité ont appelé à remplacer « d’urgence » le médiateur Kofi Annan.

Ce dernier a annoncé jeudi sa démission de son poste de médiateur mandaté par l’ONU et la Ligue arabe, en expliquant qu’il n’avait « pas reçu tous les soutiens que la cause méritait ».

De violents combats faisaient rage vendredi entre soldats fidèles au régime et rebelles à Damas, et un bastion d’insurgés était bombardé à Alep, deuxième ville syrienne devenue un enjeu crucial du conflit, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *