Le Nobel de la littérature sera annoncé jeudi

L’annonce de cette nouvelle est survenue mardi alors que l’un des membres de l’Académie annonçait sa démission afin de protester contre le choix de l’écrivaine autrichienne Elfriede Jelinek l’an dernier.

Knut Ahnlund, 82 ans, membre de l’Académie depuis 1983, écrit dans le quotidien de Stockholm Svenska Dagbladet que l’oeuvre de Jelinek constitue "une masse de textes qui semblent enfournés ensemble sans aucune trace de structure artistique".

Dans un article qu’il a signé dans le quotidien suédois Svenska Dagbladet, Ahnlund indique que le choix surprise de Jelinek a "causé un tort irréparable au renom du prix".

"Le prix Nobel 2004 a non seulement causé un tort irréparable à toutes les forces progressistes, il a semé en outre la confusion dans la conception que l’on peut avoir communément de la littérature en tant qu’art", écrit-il, qui voit dans l’oeuvre de Jelinek une forme de "parasitisme" dénué de la moindre trace de structure artistique.

"Après cela, je ne peux pas décemment rester officiellement membre de l’Académie de Suède", affirme Ahnlund.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *