Le nouveau gouvernement d’Arafat

Le président palestinien Yasser Arafat a rendu publique hier la composition de son nouveau gouvernement. La présentation du nouvel Exécutif palestinien a été faite devant le Conseil législatif palestinien (Parlement) réuni à Ramallah, en Cisjordanie, qui a commencé à délibérer avant de voter sa confiance aux nouveaux ministres. Quatre nouvelles personnalités font leur entrée. Il s’agit de Hani Al-Hassan, qui hérite du portefeuille de l’Intérieur. C’est une personne marquante du Fatah.
Arafat a également fait ministres trois autres figures palestiniennes marquantes dans les ministères de la Santé, de la Justice et celui chargé des Prisonniers détenus dans les geôles israéliennes, qui vient d’être créé. Nous retrouvons dans la nouvelle équipe Yasser Abd Rabbo, Nabil Chaath et Saëb Arekat, que les réformateurs voulaient écarter du nouveau gouvernement pour engager un véritable processus de réformes des institutions de l’Autorité palestinienne, jugée inefficace.
Sur le terrain de la confrontation avec l’armée israélienne, un Palestinien a été tué hier près de Jénine. Des soldats israéliens ont pénétré dans sa maison en actionnant des explosifs et en tirant à l’arme automatique. L’armée israélienne a par ailleurs détruit dans le camp des réfugiés de Jénine la maison d’un autre palestinien.
En Israël, le Likoud serait le grand vainqueur des élections législatives anticipées, selon les résultats d’un sondage. Le parti d’Ariel Sharon obtiendrait 29 sièges à la Knesset contre 19 actuellement et devancerait le Parti travailliste qui n’obtiendrait que 21 députés, contre 25 aujourd’hui.
Enfin, l’armée israélienne a évacué hier des colons juifs réinstallés dans les décombres d’une implantation sauvage en Cisjordanie. Le 20 octobre, l’armée s’était heurtée à la résistance d’un millier de colons, lorsqu’elle a voulu démanteler cette même colonie sauvage. Les confrontations avaient fait une cinquantaine de blessés. Ce genre de colonies est généralement constitué de maisons mobiles et de tentes installées dans le but de spolier les Palestiniens de leurs terres et de créer un fait accompli avant de construire en dur. Aux yeux du monde, toutes les colonies juives en terre de Palestine sont illégales et retardent la conclusion d’une paix réelle et durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *