Le Pape appelle chrétiens et juifs à coopérer avec l’islam

"Le judaësme, le christianisme et l’islam croient en un Dieu unique, Créateur du paradis et de la Terre. Il en découle donc que les trois religions monothéistes sont appelées à coopérer les unes avec les autres pour le bien commun de l’humanité et à servir la cause de la justice et de la paix dans le monde", a déclaré Benoît XVI.

"C’est particulièrement vrai aujourd’hui quand une attention particulière doit être offerte à l’apprentissage du respect de Dieu, des religions et de leurs symboles, ainsi que des lieux saints", a poursuivi le souverain pontife.

"Les leaders religieux ont la responsabilité d’oeuvrer en faveur de la réconciliation à travers un vrai dialogue et la solidarité humaine", a ajouté le pape allemand.

Il y a deux semaines, le Vatican et le grand rabbinat d’Israkl avaient souligné l’importance de parvenir au dialogue avec l’islam.

"Nous pensons qu’il est de notre devoir d’engager et d’impliquer le monde musulman et ses dirigeants au dialogue respectueux et à la coopération", avait souligné un communiqué commun.

"Je suis convaincu que cette rencontre (avec l’American Jewish Committee, ndr) va encourager davantage encore vos efforts en vue de renforcer l’amitié entre le peuple juif et l’Eglise catholique", a poursuivi le pape à l’adresse de la délégation des juifs américains.

Le pape a également évoqué devant ses hôtes "la récente célébration du 40e anniversaire de la Déclaration du concile Vatican II, Nostra Aetate, qui a renforcé notre volonté commune de mieux nous connaître et de promouvoir un dialogue caractérisé par l’amour et le respect mutuels".

La déclaration "Nostra Aetate" adoptée en décembre 1965 a mis fin à "l’enseignement du mépris" envers les juifs accusés pendant près de 2.000 ans d’avoir "tué" le Christ, jugement qui fit le lit de l’antisémitisme moderne, et reconnaissait la filiation entre les religions juive et chrétienne.

"Il est indéniable que les juifs et les chrétiens ont un riche patrimoine commun. Cela rend uniques nos relations parmi toutes celles entre les diverses religions du monde entier", a conclu le pape.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *