Le président Wade nomme un nouveau cabinet

Le président Wade nomme un nouveau cabinet

Le Sénégal a un nouveau cabinet gouvernemental qui s’inscrit dans la continuité et ne comporte aucun membre des principaux partis de l’opposition. Il s’agit d’un gouvernement de travail, sans grand chamboulement, mais moins politique que le précédent. Le nouveau Premier ministre sénégalais, cheikh Hadjibou Soumaré, a annoncé mardi soir la composition de cette nouvelle équipe qui comprend davantage de femmes, mais conserve les mêmes ministres aux postes clés : Cheikh Tidiane Gadio aux Affaires étrangères, Abdoulaye Diop à l’Economie et aux Finances, Cheikh Tidiane Sy à la Justice et Ousmane Ngom à l’Intérieur. Ce cabinet composé de 37 membres, soit un nombre sensiblement identique à l’équipe précédente, enregistre toutefois l’arrivée de quelques nouveaux ministres, dont plusieurs femmes, souvent des technocrates sans couleur politique.
Les principaux partis de l’opposition, qui avaient contesté la réélection d’Abdoulaye Wade dès le premier tour de l’élection présidentielle du 25 février, sont absents du nouveau gouvernement. La « Coalition Sopi », dominée par le Parti démocratique du Sénégal (PDS), avait obtenu 131 des 150 sièges de l’Assemblée nationale. Les trois plus importantes formations de l’opposition avaient, eux, appelé au boycott pour protester contre le « trucage » présumé des résultats de la présidentielle de février, lors de laquelle le président Abdoulaye Wade a obtenu un second mandat avec 56% des suffrages.
Dans leurs éditions du mercredi 20 juin, les journaux dakarois ont largement commenté la composition du nouveau gouvernement sénégalais. Certains applaudissent tandis que d’autres fustigent. "Le Soleil" trouve que la désignation d’Hadjibou Soumaré par le président Abdoulaye Wade au poste de Premier ministre est un choix «pragmatique». Un choix qui « traduit une volonté clairement affichée par le chef de l’Etat d’inscrire son action dans une dynamique de croissance retrouvée », souligne le quotidien. «De la banquette arrière du gouvernement sortant, (il était ministre délégué chargé du Budget) Hadjibou Soumaré a fait un saut surprenant pour se retrouver au poste de Premier ministre. (…) Qu’est-ce qui se cache derrière cette promotion brutale ? », s’interroge, pour sa part, Walfadjri. Ce journal n’a pas été tendre avec le chef d’Etat sénégalais en ajoutant qu’un «personnage falot à la primature, n’est-ce pas le profil idéal pour le président Wade qui a du mal à s’accommoder d’un chef du gouvernement au charisme imposant?». En tout cas, ce nouveau cabinet aura au moins ces défis : mener à bien les grands travaux du président Wade et tenir les promesses d’accélération de la croissance.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *