Le promoteur de concerts AEG blanchi dans la mort de Michael Jackson

Le promoteur de concerts AEG blanchi dans la mort de Michael Jackson

Un tribunal de Los Angeles a rendu mercredi son verdict quant à la responsabilité du promoteur de concerts, AEG, dans la mort de la pop star américaine, Michael Jackson.

 

Accusé par le clan Jackson d’avoir fermé les yeux sur la dépendance de Michael Jackson aux médicaments et d’avoir fait preuve de négligence en embauchant le Docteur Conrad Murray, AEG a été innocenté de toute responsabilité dans la mort du chanteur en 2009 par le jury.

 

En revanche, le jury n’a pas donné raison au promoteur qui a toujours affirmé n’avoir jamais engagé le Docteur Murray et n’être pas responsable, de ce fait, de ses agissements. Sur ce point, les 12 membres du jury ont tranché en jugeant que le Docteur Murray avait bel et bien été employé par AEG, mais que celui-ci était tout à fait compétent pour remplir ses fonctions, blanchissant par la même occasion la responsabilité du promoteur de concerts.

 

La mère et les trois enfants de Michael Jackson n’obtiennent pas gain de cause et n’empocheront donc pas les 900 millions à 1,6 milliards de dollars de dommages et intérêts réclamés à AEG. Toutefois, La famille n’exclut pas de faire appel comme l’a annoncé Kevin Boyle, l’un des avocats des Jackson, devant le tribunal : « Nous ne sommes évidemment pas contents du résultat. Nous allons explorer toutes les options et prendrons une décision ultérieurement »,

La star américaine a trouvé la mort à l’âge de 50 ans dans sa propriété de Los Angeles des suites d’une surdose de propofol, un puissant anesthésiant qu’il utilisait comme somnifère, avec l’approbation de son médecin traitant. Celui-ci purge actuellement une peine de 4 ans de prison pour homicide involontaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *