Le Qatar touché par le terrorisme

Le Qatar touché par le terrorisme

Un kamikaze a fait exploser une voiture piégée samedi soir contre un théâtre fréquenté par des Occidentaux à Doha, la capitale du Qatar. L’explosion a tué un Britannique et a fait au moins 12 blessés, selon les enquêteurs qataris. La voiture piégée a explosé contre un petit théâtre fréquenté par des Occidentaux.
Selon un correspondant d’Al Jazeera, présent sur les lieux, une centaine de personnes se trouvait dans le petit théâtre proche d’une école britannique. Dans la salle, on jouait une pièce de Shakespeare : «La Nuit des rois».
Les enquêteurs qatariens ont précisé qu’un kamikaze avait foncé au volant d’un véhicule contre le bâtiment du théâtre, dont la cafétéria a été presque complètement détruite.
Dix des douze blessés avaient pu quitter l’hôpital après avoir reçu des soins. Il s’agit, selon un officier supérieur qatarien, de Qatariens ou de ressortissants d’autres pays arabes.
Selon le ministre de l’Intérieur, cité par Al Jazeera, la voiture qui a explosé était enregistrée sous le nom d’un ressortissant égyptien. Le ministre pense qu’il serait l’auteur de l’attentat.
"Un bâtiment du théâtre s’est effondré. Ça a été le chaos dans le secteur. Il a fallu un certain temps aux pompiers pour éteindre l’incendie", a raconté Eric Mattey, diplomate britannique en poste à Doha, à la chaîne Sky Television.
Les deux écoles à Doha dépendant de l’ambassade de Grande-Bretagne ont été fermées, a indiqué à l’AFP un diplomate britannique sans préciser la durée de cette mesure.
Cet attentat, pas encore revendiqué, survient deux jours après la diffusion d’un message sonore attribué à Saleh al-Oufi, chef d’Al-Qaïda dans la péninsule Arabique.
Le message appelait les membres d’Al-Qaïda dans les pays du Golfe et "tous les lions du jihad" dans les pays voisins de l’Irak à "frapper, chacun sur son territoire, les soldats, les équipements (militaires), les bases, les avions des croisés, ainsi que le pétrole (destiné) aux croisés".
C’est la première fois qu’un attentat de ce genre qui vise le Qatar. Le petit émirat, riche en pétrole et gaz naturel, a été jusqu’à présent épargné par la vague d’attentats revendiqués par le réseau Al-Qaïda. L’attentat est survenu à la veille du deuxième anniversaire du déclenchement de la guerre en Irak, dirigée par le Commandement central américain (Centcom) depuis le Qatar.
Le Qatar n’a jamais connu auparavant d’attentat suicide. L’an dernier, le dirigeant indépendantiste tchétchène, Zelimkhan Iandarbiev, a été tué dans un attentat à la voiture piégée à Doha où il vivait en exil. Deux agents russes du renseignement ont été condamnés à perpétuité au Qatar pour cet assassinat. Tous les deux ont été livrés par la suite aux Russes, à la demande de Moscou.
Et en novembre 2001, un Qatarien a été tué après avoir tiré sur l’une de ces bases, celle d’Al-Oudaid, à 35 km au sud de Doha, deux jours avant l’ouverture à Doha d’une conférence de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Le Qatar est l’un des plus petits pays arabes de par sa superficie (11 437 Km2) et sa population. De nombreux îlots s’y rattachent. L’Emirat de la péninsule arabique, forme une presqu’île à l’ouest du Golfe Persique.  
Il s’allonge sur environ 160 km et la zone la plus large fait 80 km. Au sud, les deux pays frontaliers sont l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *