L’Eglise italienne déconseille les mariages entre catholiques et musulmans

"L’expérience des années récentes incite à déconseiller ou du moins à ne pas encourager ces mariages", indique le texte de la présidence de la Conférence épiscopale italienne (Cei), diffusé mardi et qui fait mercredi l’objet de larges commentaires dans la presse.
"Outre les difficultés de chaque couple, les personnes catholiques et musulmanes qui veulent fonder une famille rencontrent les difficultés liées à la profonde diversité religieuse et culturelle" entre islam et christianisme, indique la Cei, dont le président, le cardinal Camillo Ruini, a multiplié ces derniers mois ses interventions dans la vie politique italienne.
Selon le cardinal, l’Italie a connu ces dernières années une augmentation des demandes de mariage religieux entre catholiques et musulmans, un "phénomène déterminé en partie par la tendance des immigrés musulmans à s’installer dans notre pays."  La Cei souligne que le nombre de mariages interreligieux est passé de 8.600 en 1992 à 19.000 en 2005 en Italie.
L’Eglise italienne s’inquiète d’une série de difficultés liées selon elle à la "fragilité intrinsèque de telles unions" et à la question de "l’éducation religieuse des enfants". Le texte souligne aussi le risque d’"une conception différente de l’institution du mariage" entre une personne catholique et une autre musulmane, ainsi qu’une "vision différente du rôle de la femme".
L’Eglise catholique n’a jamais montré d’enthousiasme à l’égard des mariages interreligieux et le Vatican avait réitéré en mai 2004 ses réserves contre ces unions.
La Cei propose que les prêtres posent une série de questions précises aux partenaires de religion différente désireux de se marier à l’Eglise: "que savez-vous de la religion de votre partenaire?", "quelles connaissances avez-vous de vos pays respectifs?", "quelle éducation religieuse entendez-vous donner à vos enfants ?"

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *