Les ambitions d’un sommet

Les ambitions d’un sommet

C’est demain, mardi 28 mars, que devront s’ouvrir à Khartoum les travaux du 17ème sommet de la Ligue arabe. Un sommet qui portera notamment sur la situation dans la région du Darfour, la crise en Irak et le conflit israélo-palestinien. 
Le mouvement palestinien Hamas, qui doit présenter aujourd’hui son gouvernement à l’investiture du Conseil législatif palestinien (Parlement), ne sera pas présent à ce sommet.
Le Hamas s’est déclaré déçu de ne pas prendre part cette semaine au sommet de la Ligue arabe dans la capitale soudanaise. Le porte-parole du mouvement, Moushir al-Masri, a accusé les «partis palestiniens» d’avoir torpillé la participation de la délégation du Hamas à cet évènement de premier plan.
À en croire certaines sources, l’administration américaine aurait exercé d’énormes pressions sur plusieurs pays arabes pour les empêcher d’inviter le Hamas à assister au sommet. Mais cela reste de la spéculation.
En fait, des membres du cabinet avaient demandé au chef de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, de prendre avec lui le ministre désigné des Affaires étrangères, Mahmoud Al-Zahhar, et Abdul Razek, à la conférence du sommet. Mais Mahmoud Abbas a proposé d’ajourner une telle participation jusqu’après que le nouveau gouvernement gagne la confiance du Parlement.
Le Roi Mohammed VI, le Roi de Bahrein Hamad Ben Issa et le Sultan Qabous D’Oman ainsi que les présidents égyptien Hosni Moubarak et tunisien Zine el-Abidine Ben Ali ont déclaré qu’ils ne participeraient pas à ce sommet.
Le sommet de Khartoum devra être marqué par la présence du président algérien Abdelaziz Bouteflika. Premier voyage à l’étranger donc pour le président algérien et ce depuis son opération chirurgicale fin 2005 à Paris. Rappelons qu’en janvier dernier, le président Bouteflika s’était absenté du 6e sommet de l’Union Africaine qui s’était tenu également à Khartoum. D’après l’agence officielle algérienne APS, le président Abdelaziz Bouteflika se rendra aujourd’hui au Soudan.
À noter qu’il est actuellement président en exercice de la Ligue arabe du fait que l’Algérie a abrité en mars 2005 le 17ème Sommet arabe. En principe, ce sommet devra adopter un projet de résolution évoquant pour la première fois, trois ans après l’invasion de l’Irak, le retrait des troupes étrangères de ce pays qui est au bord de la guerre civile.  Concernant le Moyen-Orient, le sommet devra appeler au respect du choix démocratique du peuple palestinien après la victoire électorale du mouvement islamiste Hamas, mais aussi réaffirmer que la paix est le choix stratégique des Arabes.   Enfin, le sommet devra dénoncer les plans israéliens visant à mettre fin d’une manière unilatérale au conflit avec les Palestiniens, dans une allusion au plan de séparation du Premier ministre israélien par intérim Ehud Olmert. Par ailleurs, les ministres des Affaires étrangères des pays arabes réunis samedi dernier à Khartoum, ont décidé de la création d’un Conseil pour la sécurité et la paix. Un conseil qui sera chargé de résoudre les conflits internes entre les pays membres de la ligue et de débattre de questions liées à la sécurité des pays arabes. Ce conseil sera composé de cinq membres qui seront remplacés au bout d’un délai fixé par d’autres pays de la Ligue arabe.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *