Les combattants étrangers doivent être jugés dans leurs pays

Selon l’agence de presse officielle libyenne JANA, le chef de l’Etat libyen qui s’est entretenu par téléphone avec M. Rabbani, a déclaré qu’une organisation caritative libyenne travaillant en Afghanistan était prête à prendre en charge les combattants étrangers. Et que les miliciens Taliban assiégés par les forces d’opposition à Kunduz dans le nord du pays seraient traités comme prisonniers de guerre sous la supervision des Nations unies. Le colonel Kadhafi a également souhaité que les troupes de l’Alliance du Nord ne se conduisent pas « d’une mauvaise façon qui entache l’image de l’Islam et ne perpètrent pas des actes de vengeance qui fassent des victimes supplémentaires chez les femmes, les enfants et les personnes âgées». Selon JANA, M. Rabbani s’est engagé à ce que de tels actes ne se répètent pas et assuré que les troupes qui ont commis de telles exactions lors leur entrée à Kaboul la semaine dernière seraient sanctionnées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *