Les exilés palestiniens enfin casés

Mercredi matin, deux des treize militants palestiniens étaient déjà arrivés en Grèce, et trois autres en Italie. Dans le cadre de l’accord conclu la veille, l’Espagne devait aussi en accueillir trois, l’Irlande deux, et le Portugal et la Belgique un chacun. l’UE a souligné que les 12 militants séjourneraient dans ces pays « sur une base provisoire et exclusivement pour des motifs humanitaires ». Le treizième, Abdallah Daoud, ancien chef des services secrets palestinien, est quant à lui resté sur l’île méditerranéenne en attendant son acceptation par un des Quinze.
Parmi les trois militants arrivés en Italie sous bonne escorte, figure Mohammed Saïd de la brigade des martyrs d’Al-Aqsa, hospitalisé au cours de la nuit de mardi à mercredi à cause d’un ulcère à l’estomac. Les médias italiens affirment que les deux autres sont Ibrahim Mahmoud Salem Abayat, membre du Hamas, et Khaled Abou Nijmeh des brigades d’Al-Aqsa, informations non confirmées.
En territoire palestinien, les opérations ont quant à elles continué mercredi. La bande de Ghaza a notamment été coupée en deux, l’armée interdisant aux Palestiniens de se déplacer entre les parties Nord et Sud. Les militaires israéliens ont aussi effectué deux incursions dans des villages de Cisjordanie. Par ailleurs, deux Palestiniens ont été tués en Cisjordanie.
Le premier portait des explosifs qui ont explosé prématurément près de Jénine, selon l’armée israélienne. Le deuxième a été abattu au principal poste de contrôle à la périphérie de Beit Lahm lors d’une fusillade, selon des témoins.
Justifiée par Israël comme une « réponse à des attaques répétées de militants palestiniens contre des implantations juives, dont des obus de mortier », l’isolement des deux parties de la bande de Ghaza, crée une nouvelle fois des difficultés pour les 1,1 million de Palestiniens qui vivent entassés dans cet étroit territoire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *