Les grandes dates du régime de Saddam Hussein

– 16 juillet 1979 : Saddam Hussein remplace Ahmad Hassan al-Bakr qui démissionne, officiellement pour raisons de santé, de ses fonctions de président de la République, de secrétaire général du Baas et de président du Conseil de commandement de la révolution (CCR).
– 18 mars 1980: création d’une assemblée nationale élue pour 4 ans au suffrage universel.
– 22 septembre 1980 : Début de la guerre avec l’Iran.
– 7 juin 1981: L’aviation israélienne détruit le réacteur Osirak construit par la France à Tammouz.
– 17/18 mars 1988: Les troupes irakiennes bombardent la ville kurde de Halabja à l’arme chimique (5.000 morts).
– 20 août 1988: Entrée en vigueur du cessez-le-feu avec l’Iran. Le conflit a fait 300.000 morts, côté irakien.
– 6 sept 1988: Amnistie pour les Kurdes irakiens, à l’exception du dirigeant Jalal Talabani, chef de l’Union patriotique du Kurdistan (UPK).
– 16 février 1989: Création du Conseil de coopération arabe (Irak, Egypte, Jordanie et Nord Yémen).
– 2 août 1990: L’Irak envahit le Koweit, incapable de rembourser les monarchies du Golfe qui l’ont soutenu pendant la guerre contre l’Iran.
– 6 août 1990: L’Onu décrète un embargo contre l’Irak et autorise, le 25, le recours à la force.
– 17 janvier 1991: Déclenchement de l’opération « Tempête du désert » contre l’Irak.
– 27 février 1991: Libération du Koweit. Le 28, Bagdad accepte le cessez-le-feu.
– 7 mars 1991:Après une insurrection kurde dans le nord irakien, et chiite dans le sud, les Alliés instaurent une zone d’exclusion aérienne (nord) et lancent l’opération d’aide aux réfugiés kurdes « Provide Comfort ».
– 27 août 1992: Instauration d’une zone d’exclusion aérienne au sud pour protéger la population chiite.
– 13-18 janvier 1993: Raids aériens alliés sur le sud de l’Irak et contre une usine de la banlieue de Bagdad: 44 morts selon Bagdad.
– 27 juin 1993: tirs de 23 missiles Tomahawk sur le siège des services de renseignements irakiens à Bagdad, en « riposte directe » à la tentative d’assassinat de George Bush au Koweit en avril: 6 civils tués.
– 26 nov 1993: Bagdad accepte sans conditions la résolution 715 de l’Onu, sur le contrôle de son désarmement.
– octobre 1994: Le déploiement de troupes irakiennes près de la frontière koweitienne provoque une grave crise avec les Alliés qui envoient des troupes dans la région (dont 29.000 soldats américains).
– 10 novembre 1994: Bagdad reconnaît formellement le Koweit et ses frontières.
– 14 avril 1995: Bagdad rejette la résolution 986 « pétrole contre nourriture ».
– 8-22 août 1995: Défection en Jordanie du gendre de Saddam Hussein, le général Hussein Kamel Hassan, artisan du programme d’armement irakien.
– 15 octobre 1995: Premier référendum-plébiscite pour Saddam Hussein (99,96% des voix) depuis son arrivée au pouvoir.
– 23 février 1996: Le général Hussein Kamel Hassan et son frère sont assassinés trois jours après leur retour en Irak.
– 13 novembre 1997: l’Irak empêche les experts américains de participer à des inspections, et expulse tous les Américains travaillant avec l’Unscom qui reviennent le 20 novembre.
– 16/19 décembre 1998: Opération « Renard du désert ». Quelque 500 missiles sont lancés sur l’Irak en trois nuits.
– 17 décembre 1999: La résolution 1284 de l’Onu instaure un nouveau régime de contrôle du désarmement de l’Irak.
– 15 octobre 2002: Saddam Hussein est réélu pour sept ans avec « 100% des voix » et « 100% de participation ».
– 27 novembre 2002: Reprise des inspections de désarmement de l’Onu.
– 7 décembre 2002: Saddam Hussein présente des excuses au peuple koweitien pour l’invasion de l’émirat en 1990.
– 17 mars 2003: Le président Bush lance un ultimatum de 48 heures à Saddam Hussein pour qu’il parte en exil, faute de quoi les Etats-Unis lanceront une guerre contre l’Irak. Ultimatum rejeté le lendemain.
– 20 mars 2003: Guerre du Golfe II: les forces américano-britanniques entrent en Irak par le Koweit.
– 9 avril 2003: Les forces américaines entrent dans le centre de Bagdad, sans rencontrer de grande résistance de la part de Irakiens.
– 22 juillet 2003: Les deux fils de Saddam Hussein, Oudaï et Qoussaï, sont tués dans un raid américain à Mossoul (Kurdistan irakien).
– 14 décembre 2003: Arrestation de Saddam Hussein à Tikrit, au nord de Bagdad.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *